Le vase d’argent

Par défaut

Le parfait cadeau pour le plantomane     

20160111A

Aechmea fasciata

Presque personne n’achète un vase d’argent (Aechmea fasciata) ou aechméa fascié comme plante d’intérieur. C’est qu’il est habituellement offert en pleine floraison à un prix très élevé et est donc un peu cher pour être une «sauteuse » (plante qui saute toute seule dans le panier à la jardinerie). Cependant, il fait une plante cadeau formidable. Après tout, si vous achetez la plante tout de suite après son arrivée en magasin, son inflorescence fabuleuse durera 6 mois et même plus: peu de plantes cadeaux peuvent faire autant! Et si vous lui donnez à un plantomane, quel plaisir qu’il aura à le faire refleurir!

Apparence saisissante

20160111B

Certaines variétés ont un feuillage plus uniformément argenté.

Commençons par une description. L’aechméa fascié forme une rosette dressée de feuilles arquées, donc un peu en forme de fontaine, avec une cuvette centrale étanche qui attrape l’eau. Les feuilles sont larges, coriaces et rayés argent et vert, avec une marge épineuse. La coloration argentée vient des écailles blanchâtres appelées trichomes qui les recouvrent. Leur rôle est de capter l’humidité atmosphérique, un peu comme une éponge. Si vous pulvérisez de l’eau sur un aechméa fascié, les trichomes absorberont rapidement l’eau et deviendront transparents: ainsi votre «vase d’argent» sera temporairement entièrement vert. Les trichomes ont tendance à apparaître irrégulièrement, denses par endroit et bien espacés ailleurs, ce qui donne le motif rayé habituel. Cela dit, plusieurs cultivars d’A. fasciata ont été choisis spécifiquement pour une couverture de trichomes plus égale et ainsi, une apparence plus uniformément argentée.

20160111E.jpg

Fleurs d’aechméa fascié

Bien sûr, si le feuillage est superbe, la floraison est encore plus spectaculaire. Une tige florale ressort du centre de la rosette, formant une pyramide inversée de bractées rose vif bordées de fines épines. Les bractées sont aussi coriaces que les feuilles, ce qui explique pourquoi elles durent si longtemps. En effet, l’inflorescence dure facilement 6 mois, parfois même 9! Les vraies fleures, par contre, sont moins durables. Bleu-violet à l’épanouissement, elles ne durent chacune qu’une journée. Toutefois elles sont produites pendant plusieurs semaines.

Une culture initiale facile

Le vase d’argent vient du sud-est du Brésil, dans les environs de Rio de Janeiro, où il pousse principalement, comme la plupart des broméliacées, comme épiphyte dans les arbres.  Cependant, même dans son milieu naturel, il lui arrive souvent de tomber au sol, de s’y enraciner et alors de reprendre une croissance terrestre. Ce dernier point est important, car nous le cultivons habituellement dans un pot de terreau comme s’il était une plante terrestre… et il s’y accommode très bien.

Conserver un vase d’argent pendant les quelques mois qu’il est en fleurs est un jeu d’enfant. D’ailleurs, rares sont les gens au pouce assez noir pour le rater. Il suffit en effet de maintenir son terreau légèrement humide, arrosant quand il est sec, tout simplement. Et vous pouvez également ajouter de l’eau dans le réservoir si vous voulez (je donnerai plus de détails à ce sujet plus loin), mais cela n’est pas obligatoire. Offrez-lui tout simplement des températures normales d’intérieur et un éclairage modéré et vous aurez du succès.

Par contre, le faire refleurir, ça, c’est une autre paire de manches. Ce n’est pas impossible (d’ailleurs, personnellement, je le trouve facile à faire refleurir!), mais là il faut lui donner de bien meilleures conditions.

La maman ne refleurira pas

20160111C

Ce sont les rejets qui fleuriront.

La première chose à comprendre quand vous voulez faire refleurir un aechméa fascié est que, comme chez presque toutes les broméliacées, il ne fleurira qu’une seule fois, puis la plante mère meurt, lentement, sur une période d’environ an. Mais avant de crever, elle produira de un à quatre rejets (bébés). Vous pouvez les enlever et les empoter individuellement quand ils atteindront environ un tiers de la taille de leur maman ou les laisser pousser ensemble pour former une potée plus fournie (dans ce cas, coupez maman quand elle finit par mourir, tout simplement). Pour séparer les rejets, vous aurez probablement besoin de dépoter la plante mère et de couper entre elle et les rejets avec un couteau.

Empotez les rejets dans le substrat de votre choix. Logiquement un mélange pour orchidées serait idéal, car il est conçu pour les plantes épiphytes, mais en réalité les rejets pousseront tout aussi bien dans un terreau pour plantes d’intérieur.

Vous pouvez aussi fixer les rejets sur un morceau d’écorce, de bois flotté ou d’osmonde et ainsi les cultiver à la manière d’une orchidée.

Un pot de taille modeste (15 cm) suffira amplement si vous cultivez les rejets en pot, car jamais ils ne produisent une masse de racines toujours grandissante comme la plupart des autres plantes d’intérieur. Par contre, la plante s’alourdit au fil du temps, de sorte qu’il serait éventuellement sage d’insérer le pot dans un cache-pot plus lourd de façon à tenir la plante debout.

Ce sont donc les rejets qui assurent la floraison suivante… et cela peut prendre un certain temps. 18 mois au moins, mais plus probablement 2 à 4 ans sous les conditions d’une maison ou un appartement moyen. Et si les conditions ne sont pas bonnes, la plante peut ne jamais refleurir.

Comment assurer la floraison

Pensez d’abord «lumière». Il faut un éclairage intense pour stimuler une croissance saine et compacte, garante d’une floraison future. Avec, si possible, plusieurs heures de soleil direct. Cela contredit ce que prétendent bien des sources d’information sur l’aechméa fascié, qui insistent que le vase d’argent préfère un éclairage modéré, mais il faut se rappeler que vous voulez stimuler la floraison, pas seulement maintenir en bon état une plante achetée en fleurs… et fleurir demande toujours plus d’énergie — et donc de lumière — que rester statique. Donc, le plein soleil n’est pas trop, surtout quand la plante est dans la maison.

Et l’été, si possible, placez votre aechméa fascié à l’extérieur. Acclimatez-le aux conditions d’abord de sorte que les feuilles ne brûlent pas, mais, après une semaine ou deux à augmenter l’graduellement l’intensité lumineuse, votre plante sera prêt à affronter très bien au plein soleil (dans les régions septentrionales) et la mi-ombre (dans le sud). Cet éclairage très intense donnera une plante à feuilles plus larges et plus argentées. D’ailleurs, si votre aechméa produit de longues feuilles étroites et plus vertes qu’argentées, c’est ce qu’il ne reçoit pas assez de lumière.

Un été à l’extérieur, en plus de donner un éclairage plus intense, expose la plante à l’air en mouvement (bénéfique pour ces «filles de l’air» que sont les broméliacées) et aussi la pluie qui l’abreuvera tout en la nettoyant des saletés.

Arrosage

Il y a trois façons d’arroser un aechméa et d’ailleurs tout autre broméliacée munie d’un réservoir de rétention d’eau.

D’abord, on peut arroser comme on fait pour toute autre plante en pot, en humidifiant le terreau. Suivez tout simplement la règle d’or de l’arrosage: attendez que le sol soit sec au toucher, puis arrosez en profondeur.  Comme la plante utilise relativement peu d’eau et n’en perd pas beaucoup non plus à la transpiration, vous trouverez probablement que vous n’aurez pas besoin d’arroser chaque semaine.

Vous pouvez aussi arroser en versant l’eau dans le réservoir formé par les feuilles. Idéalement, vous utiliseriez l’eau de pluie, l’eau du robinet étant trop calcaire, ce qui peut tacher les feuilles. Mon expérience est toutefois que même l’eau du robinet peut convenir, tant que la plante passe son été à l’extérieur, car l’eau de pluie fait dissoudre et emporter le calcaire.

La troisième méthode est de l’arroser uniquement en vaporisant de l’eau de pluie sur son feuillage. Après tout, dans la nature, plusieurs broméliacées s’abreuvent uniquement de cette façon. Par contre, il faudrait alors pulvérisez l’eau fréquemment, aux 2 ou 3 jours, ce qui vous demandera beaucoup d’efforts. Évidemment, il faut utiliser l’eau de pluie ou l’eau distillée.

Autres soins

Cette plante n’est pas un gros consommateur d’engrais. D’ailleurs, même si vous ne la fertiliser jamais, elle poussera sans doute très bien. Tout au plus vous pourriez appliquer, sur le terreau, un engrais tout usage à environ 1/8e de la dose recommandée. N’en versez pas dans le réservoir: la plupart des engrais chimiques contiennent des colorants qui peuvent tacher le feuillage. Vous pourriez théoriquement ajouter un peu d’engrais d’algues dans le réservoir, mais des microbes peuvent alors s’y développer et mener à une eau trouble et puante. Si cela arrive, égouttez et rincez, tout simplement.

Avec ses feuilles coriaces largement couverts d’écailles, cet aechméa, bien d’originaire d’une jungle humide, est étonnamment tolérant de l’air sec. Par contre, il va quand même profiter d’être cultivé au-dessus d’un plateau humidifiant.

Côté température, il n’y a pas d’inquiétude à avoir: la température à l’intérieur de nos demeures reste généralement dans la zone de confort de la plante, soit au-dessus de 15˚C. Évidemment, attendez que les températures se réchauffent avant de mettre la plante à l’extérieur pendant l’été.

20160111D

Cochenilles à carapace

L’aechméa fascié est rarement dérangé par les insectes ou les maladies et même les limaces ne le touchent pas quand il est à l’extérieur, sans doute à cause de son feuillage coriace. Par contre, les cochenilles farineuses et les cochenilles à carapace (kermès) peuvent causer des dommages, surtout les cochenilles à carapace dont certaines espèces sont spécifiques aux broméliacées. Assurez-vous surtout d’inspecter votre plante avec soin lors de l’achat, car la plupart des infestations commencent par une plante déjà infectée en pépinière. Des traitements répétés avec du savon insecticide, du neem ou de l’huile horticole peuvent contrôler le problème… et mettez aussi la plante infestée en quarantaine pendant le traitement, qui peut s’échelonner sur 2 ou 3 mois. Personnellement, j’ai appris à la dure que la meilleure chose à faire quand on fait face à des cochenilles farineuses ou à carapace est de jeter la plante!

Pour forcer la floraison

Je n’ai jamais eu à «obliger» un aechméa à fleurir. Mes plantes ont toujours fleuri sans traitement spécial dès qu’elles ont atteint une taille raisonnable, généralement environ 2 ans après avoir empoté un jeune rejet. Je crois personnellement que le fait que mes broméliacées passent l’été à l’extérieur fait toute la différence.

Si votre aechméa fascié a atteint sa taille adulte d’environ 45 cm de hauteur et de largeur et ne montre aucun signe de floraison, vous pouvez essayer de forcer la floraison en plaçant une pomme mûre à la base de la plante et la couvrant d’un sac en plastique transparent pendant environ 1 -2 semaines (déplacez la plante à l’ombre partielle pendant le traitement, sinon l’effet de serre causé par le soleil qui plombe sur le plastique pourrait provoquer une surchauffe). L’éthylène dégagé par la pomme est un gaz toxique et devrait convaincre que la plante est temps de fleurir. Dans la production commerciale, on traite la serre au complet avec de l’éthylène afin de forcer toutes les plantes à fleurir en même temps.

Un peu de choix

Il existe de nombreux cultivars d’Aechmea fasciata, certains aux feuilles plus uniformément argentées, d’autres à feuillage panaché, d’autres encore sans épines. Toutefois, dans nos jardineries, les noms de cultivars apparaissent rarement sur l’étiquette de la plante, de sorte que vous ne saurez probablement jamais le vrai nom de votre aechméa.

Aussi, il y a quelques quelques 225 autres espèces d’aechméa ainsi qu’un nombre similaire de hybrides interspécifiques. Vous en trouverez de toutes les tailles, de minis plus petites que votre main aux monstres de plus de 1 m de large, au feuillage vert, argenté, jaune, rose, rouge ou pourpre et aux fleurs et aux bractées de presque toutes les couleurs imaginables. Méfiez-vous cependant: certains aechméas sont terriblement épineux!

Les jardineries qui ont un département de plantes d’intérieur offrent presque toujours des aechméas fasciés sans nom et parfois on trouve d’autres aechméas mélangés à travers d’autres broméliacées (guzmanias, vriesias, billbergias, etc.) lorsqu’il y a une livraison, mais pour vraiment avoir accès à un large éventail de variétés, il faut presque en commander par la poste d’un spécialiste en broméliacées. Je n’en connais qu’un seul au Canada: Hawaiian Botanicals, mais son choix est limité. Personnellement, j’en commande des États-Unis de temps en temps. Cela nécessite l’obtention d’un permis d’importation du gouvernement canadien et d’un certificat phytosanitaire auprès du fournisseur, ce qui n’est pas difficile à faire. Et d’ailleurs les broméliacées voyagent très bien par la poste et arrivent donc en parfaite santé.

Voici quelques marchands intéressants:

  1. Tropiflora
  2. Bullis Bromeliads
  3. Michael Bromeliads

En Europe, essayez Tropic Flore.

Voilà donc une plante cadeau passionnante que vous adorerez cultiver. Mettez-la sur votre liste de cadeaux pour votre prochain anniversaire!

Publicités

2 réflexions sur “Le vase d’argent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s