2016 : L’année de la carotte

Par défaut
Carrot_Neptune-Sakata.jpg

Carotte ‘Neptune’. Photo: National Garden Bureau

Chaque année le National Garden Bureau déclare une «année de» que met en vedette quatre plantes: un légume, une vivace, une annuelle et, pour la première fois en 2016, un bulbe. Regardons aujourd’hui le légume de l’année, la carotte. Je traiterai des autres lauréats dans des blogues subséquents.

Origines

20160102B

Racine de carotte sauvage.

La carotte sauvage (Daucus carota) est une bisannuelle de la famille des Apiacées, originaire des régions tempérées de l’Eurasie, mais qui est maintenant abondamment naturalisée un peu partout dans le monde, dont en Amérique du Nord où elle est courante dans les champs et le long des routes. Elle est généralement considérée une mauvaise herbe.

20160102C.jpg

Ombelle de carotte sauvage.

Elle forme la première année une rosette de feuilles très découpées et une longue racine tubérisée pivotante. La racine est normalement blanche, mais violette dans certaines parties de son aire de distribution. La deuxième année, la plante fleurit, produisant sur une tige de 30 à 60 cm de hauteur une ombelle de fleurons blancs (très rarement roses), souvent avec un fleuron central rouge pour mieux attirer les pollinisateurs. À maturité, l’ombelle s’assèche, tombe au sol et, aidée par sa forme arrondie, est poussée par le vent, assurant une large distribution des semences.

La racine de la carotte sauvage est comestible pendant qu’elle est jeune, mais devient rapidement trop coriace. D’ailleurs, à l’origine, les humains consommaient davantage le feuillage des carottes que leur racine, un peu comme on utilise de nos jours le persil (Petroselinum crispum), qui est d’ailleurs un proche parent de la carotte. Les graines aromatiques aussi étaient consommées.

On croit que la domestication de la carotte ait eu lieu en Perse (aujourd’hui Iran et Afghanistan) environ 5000 ans avant notre ère. On appelle la forme domestiquée D. carota sativus. Grâce à la sélection de génération en génération, la racine coriace est devenue plus douce et sucrée avec un cœur moins ligneuse et une bonne partie de l’amertume est disparue. On mentionne pour la première fois une racine qui pourrait avoir été une carotte dans des écrits romains au 1er siècle de notre ère, mais le légume est presque disparu de l’Europe par la suite avant d’être réintroduit par les Maures au 8e et au 10e siècle. La carotte gagne la Chine au 14e siècle. À cette époque, on connaissait surtout les carottes blanches, violettes, rouges et jaunes.

Ce n’est qu’au 17e siècle que la carotte orange qu’on connaît est née aux Pays-Bas. C’est la grande concentration en bétacarotène qui lui donne cette coloration vive.

Culture

20160102D.jpg

Semis de carotte.

Nous cultivons la carotte comme annuelle, la récoltant la première année. On la sème dès que le sol se réchauffe au printemps. Dans les régions froides, on ne fait habituellement qu’un seul semis, car la carotte mûrit très lentement et demande alors toute une saison pour arriver à sa taille maximale, mais on peut faire des semis successifs dans les régions au climat doux ou si on préfère récolter des bébés carottes (carottes immatures).

20160102I.jpg

Dans un sol caillouteux ou glaiseux, les racines sont souvent fourchues.

La qualité du sol est très importante. Idéalement, le sol serait un loam sablonneux, donc très aéré et meuble. Pour une longue carotte droite, il faut surtout éviter les sols caillouteux, car rencontrer des obstacles fait fourcher la racine. Si le sol est glaiseux, il faut l’ameublir abondamment en ajoutant de la matière organique, encore afin d’obtenir une racine de belle forme. Évitez toutefois les fumiers frais et les composts jeunes, tout comme les engrais azotés, car eux aussi stimulent la formation de racines fibreuses. Un pH du sol de 5 à 7,0 est bien acceptable.

Si votre sol est caillouteux ou glaiseux, une autre option serait de cultiver des carottes rondes: elles produisent de belles racines même quand la texture du sol est mauvaise.

On peut aussi cultiver la carotte en contenant, mais alors, un pot d’au moins 30 cm de hauteur serait nécessaire, même 40 cm, à moins de vouloir cultiver des carottes rondes ou bébés.

Semez les graines à 5 mm de profondeur, les recouvrant de terre meuble ou de sable (jamais de glaise, sinon la terre deviendra croûtée, empêchant la levée des semis). Les graines peuvent prendre de 1 à 3 semaines pour germer et leur croissance est très lente au début. Éclaircissez à 5 à 8 cm d’espacement dans tous les sens (culture en carré) pour obtenir des racines bien formées. (Vous pouvez consommer les jeunes carottes que vous éclaircissez.) Si vous les cultivez en rang, laissez 30 à 40 cm entre les rangs. Quand les plants ont 5 cm de hauteur, paillez pour empêcher le verdissement du collet et pour décourager la mouche de la carotte. Aussi, le paillis aidera à maintenir une humidité égale dans le sol, fort apprécié des carottes.

20160102E.jpg

Récolte.

On peut récolter les carottes à tout stade de leur développement. Les carottes rondes et autres bébés carottes arrivent à maturité en seulement 50 à 60 jours. Les carottes longues, en 75 à 120 jours, selon le cultivar. On peut laisser les carottes longtemps en sol à l’automne, les récoltant à mesure de vos besoins, car les températures froides donnent des racines non seulement plus sucrées, mais qui se conservent mieux.

Une fois qu’on en a enlevé les fanes, les carottes se conservent pendant 2 à 4 semaines au réfrigérateur; dans un caveau à légumes, couvertes de sable, pendant presque tout l’hiver. Évitez de les conserver près des pommes ou des poires, car ces fruits dégagent de l’éthylène, un gaz qui rend les racines amères.

Et sachez que les fanes aussi se mangent. Elles sont délicieuses cuites, en velouté, dans une quiche ou incorporées à une purée de pommes de terre. Et on peut aussi les utiliser en condiment, finement hachées comme du persil.

Nutrition

La carotte est un légume très nutritif, contenant des antioxydants, des anti-inflammatoires, des vitamines (surtout C, K et tous les vitamines du groupe B sauf la B12), beaucoup de fibres et une abondance de minéraux, surtout du calcium, du magnésium, du potassium et du fer. Toutefois on la reconnaît surtout pour sa contenue exceptionnelle en bétacarotène (provitamine A). Une seule portion de 25 g couvre plus de la moitié du besoin quotidien de vitamine A pour un adulte.

Variétés

20160102F.jpg

La carotte: plus variée qu’on ne le pense!

Il existe des centaines de variétés de carotte dans une vaste gamme de formes et de couleurs. En Amérique du Nord, les semenciers tendent à suivre le classement suivant quant à la forme de la carotte :

Chantenay : racine conique et plutôt courte, collet large, extrémité arrondie.

Danvers : racine épaisse et cylindrique, extrémité pointue.

Imperator : longue racine étroite et fuselée (la carotte typique du supermarché).

Nantes : cylindrique (en forme de saucisse), extrémité nettement arrondie.

Ronde : globulaire, pour les récoltes hâtives.

Faits divers au sujet de la carotte

Oui, les carottes contiennent du bétacarotène, un précurseur de la vitamine A, et oui la vitamine A est importante pour la santé des yeux, mais la croyance qui prétend que manger des carottes améliore de façon significative la vision nocturne est une légende urbaine.

Il faut semer les carottes sur place, car si on repique des jeunes semis, ils ne forment pas la racine tubérisée pivotante tant désirée.

20160102G.jpg

Concours de carotte la plus longue.

La carotte la plus longue au monde mesurait 5,841 m de longueur, soit environ l’équivalent de 2 étages. La plus pesante: 9,07 kg.

Manger trop de carottes peut rendre la peau orangée, un effet qui disparaît après quelques semaines si on cesse leur consommation.

Si on les paille bien, on peut laisser les racines des carottes en terre pendant l’hiver pour une récolte printanière. Il faut les récolter rapidement au printemps, toutefois, sinon elles montent en graines et ne sont plus palatables.

On ne peut pas cultiver des carottes en hydroponie, car dans un milieu aqueux, elles ne forment que des racines fines, jamais de racine tubérisée.

Il existe des lignées de carottes qui résistent à la mouche de la carotte, comme ‘Resistafly’ et ‘Fly Away’. Elles contiennent peu ou pas d’acide chlorogénique dont la mouche a besoin pour trouver son hôte.

Les mini-carottes pelées qu’on trouve en sac au supermarché ne sont pas des carottes naines, mais des carottes de longueur standard qui ont été taillées pour épouser la forme désirée.


20160102J.jpgEt voilà!

Tous ce que vous vouliez savoir sur la carotte (et probablement beaucoup plus!).

Fêtons alors ensemble 2016, l’année de la carotte! Bugs Bunny en aurait été fier!

Advertisements

9 réflexions sur “2016 : L’année de la carotte

  1. Chouette, c’est donc mon année car, avec le potimaron, se sont 2 légumes que j’adore et si on rajoute du curcuma, il y a de quoi devenir orange ;). Ton article est vraiment très intéressant et je croyais que c’était l’année de la légumineuse . Belle journée !

  2. Nicole Coulombe

    Merci pour vos très intéressantes chroniques. Je n’ai jamais de belles récoltes de carottes. Peut-être que mon sol est trop riche. Est-ce que la terre jaune ferait mieux ? Encore merci et je vous souhaite une très belle année.

  3. Lise Landreville

    J’ai lu que les mini carottes étaient plongées dans du chlore.
    Est-ce une légende urbaine ? Merci pour vos chroniques toujours intéressantes.

  4. Isabelle Meunier

    Merci beaucoup Mr. Hodgson pour cet article passionnant et pour tous les autres aussi. Apprendre avec vous est un jeu d’enfant. Bonne saison de jardinage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s