Résolutions du jardinier paresseux

Par défaut

En cette veille du Nouvel An, quoi de mieux pour un jardinier paresseux que de vous suggérer des résolutions à prendre dans l’année à venir pour réduire les efforts à mettre dans le jardinage? Après tout, avoir un terrain encore plus beau, mais qui ne nécessite que le quart de l’entretien, n’est-ce pas un but intéressant à viser? En voici 10 qui vous seront utiles.

  1. 20151231A

    Un tel hosta ne mérite pas de vivre! Remplacez-le par un hosta résistant aux limaces.

    Remplacer les plantes qui demandent le plus de travail sur votre terrain par des plantes qui poussent presque tout seul.

    Bye-bye rosiers hybrides de thé avec leur besoin de protection hivernale, le lilas qui envahit tout le secteur avec ses drageons, le phlox toujours attaqué par le blanc et le hosta constamment troué par les limaces. Vous pourriez les remplacer par des rosiers rustiques, par un lilas de Preston (qui ne drageonne jamais), par un phlox qui ne fait pas de blanc ou par un hosta au feuillage épais qui fait fuir les limaces. Et moins on travaille, plus c’est beau!

  2. 20151231B

    Des fleurs dans la pelouse: pourquoi pas?

    Apprendre à tolérer une pelouse moins que parfaite.

    Les premières pelouses étaient tout simplement des surfaces tondues par des moutons ou des vaches; elles contenaient des graminées, d’accord, mais aussi des achillées, des pissenlits, des marguerites, des trèfles et beaucoup d’autres végétaux. Si une telle pelouse convenait aux têtes couronnées d’Europe, pourquoi êtes-vous si exigeant? En récompense d’une plus grande tolérance, vous découvrirez que l’entretien chute de façon radicale. Non seulement n’y a-t-il plus de mauvaises herbes à arracher, mais une «pelouse naturelle» demande une tonte moins fréquente, souffre moins d’insectes et de maladies et n’exige que peu ou pas de fertilisation.

  3. 20151231K.jpg

    Laissez les rognures sur place.

    Faire de l’herbicyclage.

    Vous ne connaissez pas le terme? L’herbicyclage consiste tout simplement à laisser le gazon tondu sur place plutôt que de le ramasser et le mettre le long de la rue. Les rognures de gazon se décomposent rapidement, en une journée ou deux, et nourrissent le gazon, le rendant plus vert et plus résistant à la sécheresse. Vous travaillerez moins et votre gazon sera aussi beau.

  4. 003.K

    Les plantes n’ont pas besoin de votre aide pour se préparer à affronter le froid.

    Éviter de faire le ménage d’automne.

    Les végétaux ont évolué de façon à se protéger contre le froid avec leurs propres feuilles mortes. Et le meilleur engrais pour toute plante est son propre feuillage décomposé. Quand on «fait le ménage» à l’automne, on enlève leur protection hivernale naturelle et aussi leur source principale d’éléments nutritifs. Laissez les feuilles sur place à l’automne et vous verrez que, au printemps, non seulement vos plantes seront-elles en meilleure forme que jamais, mais presque tous les «déchets» se seront décomposés tout seuls.

  5. 20151231D

    Couvre-sols et arbustes: presque aucun entretien!

    Planter plus d’arbustes et de couvre-sols.

    Ils demandent beaucoup moins d’entretien que les autres végétaux de jardin. Une plate-bande d’arbustes poussant dans un tapis végétal ne demande presque aucun soin et peut être absolument superbe.

  6. 20151231E

    Les plantes hors zone sont malheureuses!

    Choisir uniquement des végétaux de votre zone de rusticité ou de toute zone moindre.

    Si vous résidez en zone 5, par exemple, limitez-vous aux plantes des zones 1, 2, 3, 4 et 5 et elles survivront tout naturellement à l’hiver. Vous vivez en zone 3? Ce sont les plantes des zones 1, 2 et 3 qu’il vous faut. Ainsi vous n’aurez pas à les emballer ou à les recouvrir dans ce qui est souvent un vain effort de les protéger du froid, pas plus que vous n’aurez à remplacer au printemps les plantes hors zone qui sont mortes au cours de l’hiver.

  7. 20151231F

    Le paillis aide les plantes à mieux pousser.

    Pailler vos plantations.

    Le paillis fait tellement de bien à presque toutes les plantes. Il aide à maintenir une humidité de sol plus stable, réduit l’invasion des mauvaises herbes et des insectes nuisibles, garde le sol plus meuble, protège les insectes bénéfiques, élimine l’érosion et protège les fragiles racines des plantes des soubresauts de l’hiver.

  8. OLYMPUS DIGITAL CAMERA

    Herbe aux goutteux.

    Éviter de planter les végétaux envahissants.

    Herbe aux goutteux, renouée du Japon, lysimaques de toutes sortes: il y a beaucoup de végétaux qui poussent vite et rapidement, au point où ils prennent votre terrain d’assaut et deviennent de mauvaises herbes. Ne les plantez pas et, si vous en avez sur votre terrain, éliminez-les. (Suggestion: toute plante exige de la lumière pour survivre, donc si vous couvrez une plante hors de contrôle d’une toile noire, elle finira par mourir sans même que vous ayez à l’arracher.)

  9. 20151231H

    Ne taillez plus pour rien.

    Ne plus tailler pour des raisons strictement esthétiques.

    Supprimer les fleurs fanées d’un lilas ou tailler un arbuste en boule, en carré ou en spirale, voilà de bonnes façons de gaspiller de l’énergie pour rien. Supprimer les fleurs d’un lilas ne vous donne absolument rien (malgré la croyance tenace qui prétend le contraire, vous n’aurez même pas une seule fleur de plus l’année suivante). Et la majorité des arbustes prennent une belle forme tout naturellement: pourquoi les forcer à en prendre une autre?

  10. 20151231I

    Petit arbuste deviendra grand!

    Vérifier les dimensions futures d’une plante avant de la planter.

    La majorité de la taille faite sur les terrains (une tâche bien ingrate dont on pourrait facilement se passer) consiste à réduire la taille des arbustes et des arbres qui deviennent trop gros pour l’espace disponible. Et aussitôt la taille terminée, ils repoussent avec encore plus de vigueur, vous obligeant à les tailler de nouveau. Il est plus facile de vérifier, avant d’acheter une plante ligneuse quelconque (arbre, arbuste ou conifère), quelles sont ses dimensions éventuelles et d’en choisir une qui convient à l’espace disponible.

Et voilà: une belle année de farniente en perspective qui vous laissera amplement de temps de profiter de votre terrain plutôt que de passer votre été à l’entretenir. Vive la paresse dans le jardinage!

Publicités

16 réflexions sur “Résolutions du jardinier paresseux

  1. Pauline Jacques

    Bonne Année Mr. Hodgson Nous essaierons d’être un peu plus paresseux l’été prochain. L’âge aidant , ça devient plus facile…..en attendant, nous nous admirons les magnifiques fleurs , arbres et arbustes du Mexique.

  2. Steve

    Bonne année Larry, tes conseils quotidiens sont très appréciés ! PS : est-ce qu’il existe des tailles haies de 12 pieds pour les haies de cèdres hors contrôle ?!

      • Chantal

        C,est mon plan de dernier recours: trois épaisseurs de géotextile noir inséré dans la terre tout le tour, avec de la saumure en guise de bordure. On va mettre des bacs à légume par dessus, au diable le gazon!

      • Attention: idéalement, il faudrait une bâche noire imperméable, en plastique, pas le géotextile. Peut-être que 3 épaisseurs de géotextile marcheraient, mais normalement le géotextile n’est pas assez résistant pour arrêter la renouée du Japon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s