Truc du jour

Quand un arbre pousse trop près d’une maison

20151028AJe reçois souvent des questions au sujet des arbres qui pousseraient trop près de la fondation d’une maison. L’opinion populaire est que cela peut provoquer des fissures dans la fondation, que les racines d’arbres vont carrément pénétrer le béton, prendre de l’expansion et le faire craquer. Mais qu’en est-il vraiment?

Il faut comprendre que les racines des arbres recherchent l’humidité dans le sol. Or, le sol près d’une fondation est plutôt sec, même très sec s’il y a un toit qui déborde, car peu de pluie y tombe. Et une fondation dégage de la chaleur, même en été, asséchant le sol à proximité. Ainsi, quand un arbre commence à pousser près d’une fondation, qu’on l’y ait planté ou qu’il y ait germé tout seul, la majorité de ses racines vont s’éloigner de la fondation ou pousser en parallèle. Elles n’ont aucune affinité pour le béton (trop sec et trop alcalin) et vont plutôt le fuir. Donc, non, les racines n’iront pas s’infiltrer dans les fissures de la fondation et encore moins en créer.

20151028B
Fondation fissurée

Par contre, il y arrive un problème quand le sol utilisé pour remblayer la fondation est argileux (glaiseux). En période de sécheresse profonde, les racines d’un arbre planté près de la maison vont contribuer à assécher le sol. Dans ce cas, le sol se contracte et s’éloigne de la fondation et il peut arriver que la fondation, qui n’est plus retenue par la masse de terre qui la soutenait, se relâche et se fissure. Notez que cela arrivera même s’il n’y a pas d’arbre dans les environs, mais que la présence d’un arbre peut légèrement accélérer les choses.

Une telle situation est essentiellement un défaut de construction. On ne doit jamais remblayer une fondation avec de la glaise, mais plutôt avec du sable ou du gravier. Donc, pour avoir la paix, il faudrait plutôt remplacer le remblai. Si vous décidez de ne pas le faire, il faut vous assurer, en dirigeant une partie de l’eau de ruissellement du toit vers la fondation ou en arrosant le sol à cet endroit, que le sol n’y s’assèche jamais.

Effets secondaires

Essentiellement donc, la présence d’un arbre près d’une maison ne cause pas d’ennuis à la fondation. Mais il y a d’autres facteurs à considérer quand un arbre pousse près d’une maison.

20151028C
Supprimez ou éliminez les branches qui frottent contre la maison.

Les branches de l’arbre peuvent frotter contre les murs ou le toit, surtout par journée venteuse, ce qui n’est pas bon pour l’arbre ni la maison. Il faut alors couper les branches en question, ce qui peut nuire à l’apparence de l’arbre.

Aussi, en grandissant, l’arbre, selon l’espèce et aussi les dimensions de la maison, peut dépasser la hauteur de la maison et ses branches peuvent s’étendre au-dessus du toit. En soi, cela n’est pas nuisible et même, aidera à rafraîchir la maison en été. (On parle d’une réduction des coûts de climatisation de 30% quand une maison est bien ombragée par des arbres.) De plus, un toit ombragé durera plus longtemps qu’un toit constamment exposé au soleil (on se rappelle que ce sont les rayons ultra-violets dégagés par le soleil qui abîment la toiture).

20151028D
Quand les branches débordent sur le toit, il faut souvent nettoyez les gouttières plus souvent.

Par contre, les feuilles de l’arbre ou ses aiguilles (si c’est un conifère) tomberont sur le toit, tout comme de petites branches, et peuvent venir boucher les gouttières. Il est alors toujours sage de nettoyer les gouttières à la fin de l’automne, quand la chute des feuilles est terminée, mais c’est encore plus important quand des branches d’arbre dépassent le toit. De plus, certains arbres laissent tomber aussi des fleurs fanées ou des fruits ou graines à d’autres saisons. Dans ce cas, il devenir souvent nécessaire de nettoyer les gouttières plus d’une fois par année.

20151028A
Cet arbre penche vers la source de lumière.

Mais que penser du pauvre arbre qui pousse très près d’une maison? En général, on préfère qu’un arbre soit symétrique, avec un tronc bien droit et des branches de longueur assez égale toute autour, mais les murs de la maison créeront de l’ombre. L’arbre aurait alors tendance à se pencher dans le sens contraire de la maison, vers la source de lumière. Les branches seront moins nombreuses et plus courtes du côté du mur et mourront plus jeunes que les branches plus exposées au soleil. Donc, la symétrie parfaite qu’on recherche est compromise.

Idéalement, donc, on plantera un arbre à distance de la maison au moins égale à son diamètre futur pour lui permettre de s’épanouir vraiment. Mais si l’arbre est déjà là et que vous l’aimez comme ça, vous n’avez pas à vous presser de l’enlever.

Mais les tuyaux alors?

C’est une autre question complètement, mais voici une réponse rapide.

20151028E
Les racines pénètrent par des fentes, fissures ou brèches.

Certains arbres sont tellement avides d’eau que leurs racines vont tout naturellement avoir tendance à se diriger vers des sources d’eau, ce qui peut être des tuyaux d’eau, d’égout, de drainage, etc. si ces tuyaux sont percés, fissurés ou brisés, ou si les joints sont mal scellés. Le gens s’imaginent que les racines entoureront le tuyau et l’écraseront, mais en fait, les dommages viennent plutôt de racines fibreuses très fines qui pénètrent par de petits trous déjà présents. Une fois dans le tuyau, elles se ramifient, formant des masses racinaires denses qui ralentissent la circulation d’eau et qui peuvent même finir par obstruer les tuyaux. Aussi, les racines qui s’infiltrent s’épaississent avec le temps et créent de la pression sur le tuyau qui peut éventuellement craquer ou s’écraser.

Notez que les racines d’arbres posent rarement de problèmes dans les nouveaux développements où les tuyaux sont faits en PVC (à partir des années 1980 environ). Ce sont les tuyaux en terre cuite surtout, mais aussi en béton, trouvés sur les terrains des maisons plus âgées qui posent problème.

La règle de base est de ne pas planter d’arbres à moins de 3 m de tuyaux souterrains. Et certains arbres sont plus avides d’eau que les autres et plus portés à causer des problèmes. Mieux vaut les éloigner d’au moins 10 m. D’ailleurs, certaines villes défendent de planter certains arbres, notamment les peupliers, les grands saules et l’érable argenté, ou exigent de les planter une très grande distance des tuyaux (jusqu’à 25 m dans certains cas!).

N’oubliez pas que la présence d’arbres est bénéfique pour votre maison et augmente sa valeur. Il ne faut pas hésiter d’en planter… mais mieux vaut choisir des variétés convenables et les planter sous les conditions qui leur conviendront.

179 comments on “Quand un arbre pousse trop près d’une maison

  1. Bonjour, je souhaiterai planter un Aulne glutineux Imperialis.A quelle distance d’une maison peut on le planter?En vous remerciant.

    • Vous pourriez le planter tout près de la maison si vous n’êtes pas dérangé par le besoin de tailler des branches qui touche à la structure. Mais logiquement, il faudrait un minimum de 2.5 m.

  2. Anne-Marie Leduc

    Bonjour,
    Un peuplier a poussé tout juste à côté de notre grange et ses racines ont soulevé le béton, faisant craquer le plancher de la grange. Maintenant que le dommage est fait, est-il utile d’abattre l’arbre? Ses racines continueront-elles de grossir et de causer davantage de dégâts?
    Merci de m’éclairer!

    • Les peupliers sont difficiles à arrêter et, selon l’espèce, produire souvent des drageons. Donc, même quand on les coupe tout simplement, ils repoussent. Si vous coupez l’arbre, au moins cela arrêtera le développement de grosses racines.

      Il y aussi la technique d’annélation, où on enlève l’écorce tout autour de l’arbre (https://fr.wikipedia.org/wiki/Annélation) qui a l’avantage de tuer l’arbre sans stimuler le drageonnement.

      • Mikael91

        Bonjour,
        Nous sommes également dans une situation similaire où un peuplier se trouve sur la parcelle voisine à moins de 3 mètres du mur le plus proche pour notre future construction (l’arbre devait initialement être retiré mais changement après contre-indication des services de la ville). Quelles précautions devons nous prendre dans ce cas pour éviter les mêmes problèmes ?
        Merci d’avance !

      • Si la ville insiste que l’arbre doit rester, il n’y a rien de très logique à faire. Avec le temps, si les branches risquent à frotter sur la maison, raccourcissez-les.

  3. natenjoy34

    Bonjour, on a actuellement un gros dilemme : un pin (majestueux) planté à ‘4 m 20 il y a 30 ans mesure à présent plus de 15 m.
    Les épines au fil des années ont appauvri le sol et toutes les autres plantes ont disparu (rosiers, lavande, chevrefeuille…)
    Nous avons peur pour notre maison d’autant plus qu’une ptite fissure près d’une fenêtre face au pin apparait;
    Doit-on l’abattre ou existe t-il une autre solution ?

    • D’abord, la fissure n’a probablement aucun lien avec le pin. Aussi, on voit couramment des arbres encore plus près des maisons qui ne causent pas de problèmes majeurs. Mais il y a des inconvénients, comme vous l’avez remarqué: appauvrissement du sol, disparition des autres végétaux, etc., aiguilles dans la gouttière, etc. Donc, à vous de décidez si le pin vous convient ou pas.

      Pour « meubler » le sol sous le pin, sachez que vous pouvez y cultiver des plantes en pot.

  4. Bonjour,
    Nous avons un pin parasol qui est resté petit durant des années . Un jour il s’est mis à grandir énormément. Or cela coïncide avec des problèmes liés à notre forage. Effectivement, le tuyau reliant le forage de la maison passe près de cet arbre. C’est un gros travail de le rechercher. Pensez-vous que l’arbre a atteint le tuyau ? Sachant que les nappes d’eau sont profondes où l’arbre puise t’il l’eau?
    Merci de vos réponses.

  5. Bonjour,
    Nous avons un pin parasol qui est resté petit durant des années . Un jour il s’est mis à grandir énormément. Or cela coïncide avec des problèmes liés à notre forage. Effectivement, le tuyau reliant le forage de la maison passe près de cet arbre. C’est un gros travail de le rechercher. Pensez-vous que l’arbre a atteint le tuyau ? Sachant que les nappes d’eau sont profondes où l’arbre puise t’il l’eau?
    Merci de vos réponses.

    • C’est bien possible, mais normalement, un spécialiste peut passer un caméra dans le tuyau pour voir s’il est encore intact. Il est même souvent possible de réparer une canalisation sans creuser.

  6. Ping : Quelle longueur peuvent atteindre les racines d’un arbre? – Jardinier paresseux

  7. Bonjour, je souhaiterai planter un cypres et un pin parasol entre un mur et une piscine distants de 7,5m. Pensez-vous que la distance de 3,5m est suffisante entre les arbres et les constructions ? Merci pour votre reponse.

    • Pour les racines, oui. Éventuellement, les branches du pin parasol viendront ombrager la piscine. Une taille est possible, mais cela affectera la silhouette de l’arbre.

      • Bonjour,

        J’ai un pin parasol a 3 mètres de ma piscine qui fait maintenant environ 6 a 7 mètres de haut.
        Les racines peuvent elles venir endommager la structure et la tuyauterie a termes ?
        J’aimerais vous envoyer une photo si possible pour vous montrer et avoir votre avis.
        Serait-ce possible ? Merci d’avance ! Kevin

      • Photos, seulement par courrier électronique: jardiniereparesseux@gmail.com. Il n’y probablement pas de problème pour les racines, qui, habituellement, s’éloignent des structures quand elles le peuvent. Mais les aiguilles qui tombent des branchespeuvent endommager des toiles (en présumant que votre piscine est couverte d’une toile.)

  8. Bonjour, Les rosiers grimpants plantés autour de maison sont – ils dangeruex pour la fondation? ses racines peuvent-ils obstruer le drain français ?

    • Non et non.

      • Merci de votre réponse. J’aimerais avoir une forte raison pour convaincre ma femme qui veut absolument de détruire les rosiers que j’ai plantés autour de maison. Elle dit que ses racines vont atteindre le drain français et vont l’obstruer et le drain ne fonctionnera plus?
        Merci de votre temps encore. J’aime trés bien vos expériences dans ce domaine. Que le Seigneur vous protège dans cette crise de pandémie.

      • Les drains français ne sont pas propices aux racines. Très aérés, les racines ne s’y développent pas au début. Avec le temps, des sédiments peuvent les remplir et alors les racines de certains arbres peuvent s’y installer, mais les racines des arbustes, peu profondes, ne sont pas un problème.

  9. Merci de vos conseilles

  10. Merci bien M. Jardinier paresseux.
    Pour avoir une telle connaissance Vous devriez changer le ID Jardinier laborieur. J’espère que ma femme sera convaincue et mes rosiers vont rester en vie.
    Bonne soirée.

  11. Bonjour
    J’ ai un érable argenté mature près des fondations de la maison. Il y a eu une fissure dans le solage (réparé )et le drain a bouché . On me dit que c’ est la faute des racines et me recommande de l’ abattre . Qu’ en pensez vous ? Quel autre arbre sans danger je pourrais replanter?
    Merci

  12. Céline Falduzzi

    Bonjour ,
    Nous souhaitons acheter un terrain arboré de magnifique chênes surement centenaire.
    Nous souhaiterons tous les garder , à quelle distance des chênes pensez vous qu’il serait judicieux de construire la maison afin d’éviter les problèmes ???

    • Évidemment, le problème principal, c’est les branches qui peuvent frôler le mur ou le toit. Visuellement, il devrait être possible de voir où sur le terrain il y a des emplacements où les branches ne s’étendent pas. Les chênes varient considérablement en taille, mais un grand chêne atteindra normalement 20 à 24 m de diamètre à maturité, ce qui veut dire que les branche le plus longues mesureront 10 à 12 m. Logiquement, donc, en laissant une marge de sécurité, il faudrait laisser 11 à 13 m entre la maison et l’arbre le plus proche.

  13. Bonjour, je viens d’acheter une maison en Normandie et , contre un pignon, il y a un laurier sauce qui a dû être planté voici 30 ans à 1,50m du mur mais , même s’il est taillé à 2,5 m de haut, il s’est élargi (troncs multiples) et le tronc le plus près n’est plus qu’à 30cm du mur. Que me conseilleriez-vous ?
    de l’autre côté, il y a un if de 4 m planté sans doute plus récemment à 75 cm de l’autre pignon….est-ce raisonnable de l’y laisser ?
    En vous remerciant de me conseiller sur ce que je devrais faire avec ces 2 arbres.

  14. petrusquin

    Bonjour. J’ai dans mon jardin un figuier vieux de + de 50 ans et depuis 3 ans environ il pousse un sureau qui touche le figuier. Or depuis 2 ans le figuier produit des figues qui ne sont pas comestibles car elles sont noires à l’intérieur. Sans parler qu’au début de l’été j’ai jeté plus de 20 kgs de petites figues, la taille d’une amende ou d’une noix, qui sont tombées de l’arbre. Je voudrai savoir si ce sureau avait une incidence sur la qualité des figues. Merci.

    • Il peut avoir de la compétition entre les deux, mais souvent deux arbres poussent à proximité sans problème. La chute des fruits est habituellement causé par une sécheresse profonde, possiblement exacerbée par le sureau qui prend aussi sa part d’eau. Par contre, un arrosage adéquat aurait pu régler le problème.

      Les fruits qui noircissent, par contre: cela ressemble à du charbon (Aspergillus carbonaria ou un champignon similaire), une maladie qui n’est pas relié au sureau. Ramasser et détruire les figues noircies peut aider à son contrôle.

      • petrusquin

        Merci pour tous ces conseils. J’en prends note.

  15. Bonjour j’ai acheter un acer saccharinum si je par dans l’idée de le tailler chaque année les racine poseront elle problème ?
    À quelle distance du voisin ou de la clôture dois-je le planter ? Merci pour votre retour

  16. Bonjour nous souhaitons planter un catalpa dans notre jardin car cet arbre nous apportera rapidement de l’ombre qui nous manque. Pensez vous qu’une distance de 3 mètres de la maison est suffisante? Est ce un arbre qui accepte une taille régulière pour limiter sa croissance? Un grand merci pour votre réponse et votre site génial!

    • Théoriquement, il faudrait 5 m, sinon les branches frôleront la maison éventuellement, car il atteint environ 10 m d’envergure. Il y a le catalpa nain que vous pourrie utiliser. Le problème de la taille pour contrôler la croissance est que plus vous taillez, plus l’arbre pousse, donc il faut la répéter. Aussi, éventuellement, les branches à tailler seront hors de votre portée et monter sur un escabeau pour tailler est dangereux.

  17. Stiffelio

    Bonjour,
    Je suis dans le Perche et souhaite planter un arbre devant ma maison pour faire de l’ombre sur la façade en été. La distance entre la maison et la clôture est d’un peu plus de 6 mètres. Je souhaite donc planter un arbre à feuillage caduc et à croissance rapide, qui n’ait pas un trop grand développement en largeur. Terrain argileux très humide en automne et hiver. Je songeais à un aulne glutineux (j’en ai planté plus loin sur mon terrain, le plus grand a atteint les 10 mètres en quatre ans !). Qu’en pensez-vous et avez-vous d’autres suggestions ? Merci d’avance et bravo pour votre site.

  18. Bonjour
    Je vais construire une maison sur un terrain où se trouve un grand cyprès de 15m de haut tronc 1 m de diametre et avec une couronne de 6a8 m environ
    Les fondations ( vide sanitaire ) se trouveront a environ 7m de l’arbre
    Est-ce dangereux pour l’arbre ( section des racines) et est-ce également dangereux pour les fondations de la maison ?

  19. Bonjour, j’ai un superbe magnolia grandiflora qui m’a été offert il y a 30 ans. Cadeau de famille, j’y tiens beaucoup. Seulement voilà, les mises aux normes des égouts m’ont obligée a faire des travaux à 2 mètres. Bien entendu, mon magnolia sait qu’il y a de l’eau et il ne cesse de créer des racines pour s’y rendre. Régulièrement je soulève les dalles de mon allée pour enfoncer ses racines qui soulèvent mes dalles. J’ai également créer une barrière en béton pour le décourager…alors ils fabriquent des racines qui sortent du tronc au dessus du sol et soulèvent les dalles. J’ai raccourci ses branches côté égout mais maintenant je vais devoir couper les racines qui sortent dans cette direction. Auriez-vous une idée pour le décourager ? D’avance merci surtout pour lui 🙏

    • Vous avez sans doute compris que la seule solution logique dans un tel cas est couper les racines, puis de les couper de nouveau quand elles repoussent. Il y a toujours la possibilité d’installer une barrière anti-rhizomes (voir https://jardinierparesseux.com/2015/06/13/des-arbres-et-arbustes-qui-font-du-chemin/), mais couper les racines demandera moins d’efforts.

      • Merci pour votre réponse. hier après avoir dégager le terrain et couper les racines j’ai entrepris de cimenter la partie interdite, j’espère que cela le découragera ou l’obligera à passer plus bas et donc à buter sur le bac qui sert de filtre. Encore merci 🙏

  20. Bonjour,
    Je souhaiterais planter une haie verte avec des lauriers palme mais il se trouve que mon voisin à fait poser un drain le long de la clôture . Y a t’il des risques que les racines obstruent celui-ci.
    Merci .

    • Si le drain se vide et donc s’assèche, non. Les racines évitent la sècheresse. Et les racines du laurier palme ne sont pas considérées très envahissantes, de plus. Si vous plantez tout contre le drain, elles viendront s’y appuyer, bien sûr: c’est dans leur espace d’expansion. Mais ne l’envahiront pas.

  21. Bonjour,
    Nous aimerions planter un arbre/arbuste pour se cacher d’un vis à vis, donc qui puisse monter à au moins 4m en perpendiculaire de notre maison le long de la terrasse, dans une zone d’un mètre de large environ mais de 3/4m de long. Nous verrions bien un mimosa ou un eucalyptus mais sont ils adaptés pour être plantés près d’une maison ? Si on les taille suffisamment, cela pourrait-il être adapté ? Ou conseillez-vous une autre espère ?
    Merci pour votre avis et précieux conseils.

    • Ma façon de concevoir une plantation qui aura du succès est de se limiter aux végétaux qui prendront naturellement les dimensions que vous désirez. Un eucalyptus, c’est beaucoup, beaucoup trop gros, réagit mal à la taille et risque de vous causer des ennuis. Certains mimosas pourraient convenir. Pourquoi ne pas voir un pépiniériste locale pour ce qu’il recommande spécifiquement pour les conditions locales?

  22. François

    Bravo pour votre travail !!

    Un lilas près de la maison ne poserait pas de problèmes éventuels au drain français ??

    Merci !!

  23. J’ai un érable de 15 pieds pres de la maison au-dessus de mon drain sanitaire ,j’ai du faire enlever les racine qui avait pénètre par le joints du tuyau de ciment et abs,je viens de le couper ,est ce que je doit enlever la souche et les racines pour ne plus avoir de problème dans mon drains ????

  24. Bonjour,

    Je me permets aussi de vous demander un conseil car nous recherchons un arbre persistant pour être planté à côté d une piscine. Nous sommes dans le sud de la France et l emplacement pour l arbre est en plein soleil. L idée etant pas de nous faire de l ombre mais de gâcher ou du moins de briser une tour qui est en face de chez nous. Nous avions pensé au camphrier mais en regardant un peu sur internet plusieurs site suggère l eucalyptus gunni. Est ce que vous pensez que cet arbre peut convenir ? Nous le trouvons très beau. Merci pour votre retour

  25. Charlotte B

    Bonjour.
    J’ai acheté une maison de ville des années 60.
    Il se trouve qu’un gros lilas (tronc de quelques 30/40 cm de diamètre) pousse juste là où passe le tuyaux enterré de gaz de ville.
    J’ai peur et je ne suis pas tranquille. Je pense le déraciner. Mais les racines semblent importantes.
    Est il possible que cet arbre transperce le tuyau de gaz ? Comment en venir à bout sans détruire l’installation ?

    • Si vous avez lu l’article, vous comprendrez que les racines ne percent pas des tuyaux. Un tuyau à gaz n’est pas du tout comme un tuyau d’eaux usées et, pour des raisons de sécurité, est fait pour durer des siècles.

      Si votre inquiétude persiste, tuez le lilas, tout simplement, sans déterrez ses racines. Rabattez-le près du sol au printemps, peignez les surfaces coupées avec un herbicide total comme le RoundUp pour aider à tuer les racines. Malgré tout, il y aurait une certaine repousse. Après coupez et peignez encore. Puis encore s’il le faut.

      À moment donné, plus rien ne repoussera. Peu à peu les racines, désormais mortes, vont alors disparaître sans déranger le tuyau.

  26. bonjour nous avons fait construire il y a 8 ans et depuis quelques années les étés caniculaires sont insupportables dans notre maison qui n’a pas d’ombrage ; je souhaiterais planter un murier platane fruitless mais il sera à environ 3 mètres 50 de la maison ; nous avons prévu de tailler régulièrement les branches mais les racines sont elles un problème ? nous avons un vide sanitaire et de la terre calcaire argileuse ; je vous remercie pour votre réponse et votre site génial

    • Cette espèce de taille restreinte produit des racines surtout assez superficielles et pas nécessairement très longues, mais plus que 3,5 m. Toutefois, à moins que vous avez des raisons de penser qu’il y a de l’eau qui pénètre dans votre vide sanitaire, les racines n’iront pas très loin, car elles cherchent l’humidité, pas le sec. Ainsi, il ne devrait pas avoir de problème.

  27. Bonjour, nous avons planté 1 cupressus sempervirens stricta avant de faire une extension de la maison, maintenant il se trouve a moins d’1m des fondations, nous savons qu’il peut faire des racines pivotantes en profondeur qui ne devrait pas poser de problèmes ? Mais est-ce que le système racinaire secondaire et traçant peut poser problème ? merci

    • Le problème n’est pas tellement les racines secondaires (peu portées à causer des problèmes), mais j’aurais peur que, vu que les racines près des fondations seront presque nécessairement plus sèches que les autres et donc, ne se dévélopperont que faiblement, l’arbre ait tendance à pencher loin du mur ou de tomber. 1 m, c’est vraiment très près!

  28. Bonjour, merci pour toutes ces informations; nous avons planté un liquidambar et un érable plane à environ 3 et 4 mètres d’une nouvelle construction, nous souhaitons également planter un cerisier kanzan; qu’en pensez-vous?

  29. Christine SLUITERS

    Bonjour à vous,
    je souhaiterais faire des plantations le long d’un mur que je voudrais « cacher » et donc avec « feuillage » persistant. Est-il envisageable de planter des juniperus skyrocket en sachant que des tuyaux d’évacuation d’eau de pluies (très anciennes canalisations) se trouvent le long de ce mur. Quelle serait la distance minimum pour éviter toute nuisance avec les racines et à quelle distance faudrait-il planter les sapins entre eux?. D’avance merci pour votre réponse.
    PS : une glycine a déjà été plantée à environ 1 m des canalisations. Est-ce une bonne idée? Ne faudrait-il pas la
    retirer pour éviter que les racines ne s’infiltrent dans les tuyaux?

  30. Bonjour,
    Un spécialiste a dit que mon arbre, un érable, créé des champignons et de la moisissure sur la maison voisine. il est planté a plus de 3 mètres de la maison voisine de plus, il y a une haie de 15 pieds qui nous sépare déjà. Je me question sur la véracité de ce propos

  31. Marie Deb

    Bonjour,
    Je souhaiterai acheter une maison mais le souci c’est qu’il y a un arbre qui pousse au travers des briques en façade du deuxième étage j’ai des photos si vous voulez.
    Comment se débarrasser de cet arbre ?
    Et faire disparaître ses racines ?
    Je pense … mais pas sûr que cet arbre est un bouleau.
    D’avance merci pour votre aide
    Marie

    • Cher lecteur / Chère lectrice,
      Je vous remercie pour votre question et pour l’intérêt que vous portez à mon blogue. Mes lecteurs sont très importants pour moi.

      Cependant, à la suite de l’augmentation de la popularité du blogue Le jardinier paresseux, il ne m’est malheureusement plus possible de répondre aux questions qui me sont acheminées par écrit. Il n’y a tout simplement pas suffisamment d’heures dans une journée!

      Je vous invite alors à utiliser l’outil de recherche sur la page du blogue pour voir si un billet passé pourrait répondre à votre interrogation.

      Bon jardinage!

  32. Mélanie

    Bonjour,
    Merci pour votre article. Pourriez-vous me dire si une haie de cyprès de Leyland ou de fusains japonais pourraient assécher le sol au point de fissurer ma maison ?
    Merci par avance pour votre réponse.
    Belle journée !

Répondre à Laurence Paca Annuler la réponse.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :