Quand un arbre pousse trop près d’une maison

Par défaut

20151028AJe reçois souvent des questions au sujet des arbres qui pousseraient trop près de la fondation d’une maison. L’opinion populaire est que cela peut provoquer des fissures dans la fondation, que les racines d’arbres vont carrément pénétrer le béton, prendre de l’expansion et le faire craquer. Mais qu’en est-il vraiment?

Il faut comprendre que les racines des arbres recherchent l’humidité dans le sol. Or, le sol près d’une fondation est plutôt sec, même très sec s’il y a un toit qui déborde, car peu de pluie y tombe. Et une fondation dégage de la chaleur, même en été, asséchant le sol à proximité. Ainsi, quand un arbre commence à pousser près d’une fondation, qu’on l’y ait planté ou qu’il y ait germé tout seul, la majorité de ses racines vont s’éloigner de la fondation ou pousser en parallèle. Elles n’ont aucune affinité pour le béton (trop sec et trop alcalin) et vont plutôt le fuir. Donc, non, les racines n’iront pas s’infiltrer dans les fissures de la fondation et encore moins en créer.

20151028B

Fondation fissurée

Par contre, il y arrive un problème quand le sol utilisé pour remblayer la fondation est argileux (glaiseux). En période de sécheresse profonde, les racines d’un arbre planté près de la maison vont contribuer à assécher le sol. Dans ce cas, le sol se contracte et s’éloigne de la fondation et il peut arriver que la fondation, qui n’est plus retenue par la masse de terre qui la soutenait, se relâche et se fissure. Notez que cela arrivera même s’il n’y a pas d’arbre dans les environs, mais que la présence d’un arbre peut légèrement accélérer les choses.

Une telle situation est essentiellement un défaut de construction. On ne doit jamais remblayer une fondation avec de la glaise, mais plutôt avec du sable ou du gravier. Donc, pour avoir la paix, il faudrait plutôt remplacer le remblai. Si vous décidez de ne pas le faire, il faut vous assurer, en dirigeant une partie de l’eau de ruissellement du toit vers la fondation ou en arrosant le sol à cet endroit, que le sol n’y s’assèche jamais.

Effets secondaires

Essentiellement donc, la présence d’un arbre près d’une maison ne cause pas d’ennuis à la fondation. Mais il y a d’autres facteurs à considérer quand un arbre pousse près d’une maison.

20151028C

Supprimez ou éliminez les branches qui frottent contre la maison.

Les branches de l’arbre peuvent frotter contre les murs ou le toit, surtout par journée venteuse, ce qui n’est pas bon pour l’arbre ni la maison. Il faut alors couper les branches en question, ce qui peut nuire à l’apparence de l’arbre.

Aussi, en grandissant, l’arbre, selon l’espèce et aussi les dimensions de la maison, peut dépasser la hauteur de la maison et ses branches peuvent s’étendre au-dessus du toit. En soi, cela n’est pas nuisible et même, aidera à rafraîchir la maison en été. (On parle d’une réduction des coûts de climatisation de 30% quand une maison est bien ombragée par des arbres.) De plus, un toit ombragé durera plus longtemps qu’un toit constamment exposé au soleil (on se rappelle que ce sont les rayons ultra-violets dégagés par le soleil qui abîment la toiture).

20151028D

Quand les branches débordent sur le toit, il faut souvent nettoyez les gouttières plus souvent.

Par contre, les feuilles de l’arbre ou ses aiguilles (si c’est un conifère) tomberont sur le toit, tout comme de petites branches, et peuvent venir boucher les gouttières. Il est alors toujours sage de nettoyer les gouttières à la fin de l’automne, quand la chute des feuilles est terminée, mais c’est encore plus important quand des branches d’arbre dépassent le toit. De plus, certains arbres laissent tomber aussi des fleurs fanées ou des fruits ou graines à d’autres saisons. Dans ce cas, il devenir souvent nécessaire de nettoyer les gouttières plus d’une fois par année.

20151028A

Cet arbre penche vers la source de lumière.

Mais que penser du pauvre arbre qui pousse très près d’une maison? En général, on préfère qu’un arbre soit symétrique, avec un tronc bien droit et des branches de longueur assez égale toute autour, mais les murs de la maison créeront de l’ombre. L’arbre aurait alors tendance à se pencher dans le sens contraire de la maison, vers la source de lumière. Les branches seront moins nombreuses et plus courtes du côté du mur et mourront plus jeunes que les branches plus exposées au soleil. Donc, la symétrie parfaite qu’on recherche est compromise.

Idéalement, donc, on plantera un arbre à distance de la maison au moins égale à son diamètre futur pour lui permettre de s’épanouir vraiment. Mais si l’arbre est déjà là et que vous l’aimez comme ça, vous n’avez pas à vous presser de l’enlever.

Mais les tuyaux alors?

C’est une autre question complètement, mais voici une réponse rapide.

20151028E

Les racines pénètrent par des fentes, fissures ou brèches.

Certains arbres sont tellement avides d’eau que leurs racines vont tout naturellement avoir tendance à se diriger vers des sources d’eau, ce qui peut être des tuyaux d’eau, d’égout, de drainage, etc. si ces tuyaux sont percés, fissurés ou brisés, ou si les joints sont mal scellés. Le gens s’imaginent que les racines entoureront le tuyau et l’écraseront, mais en fait, les dommages viennent plutôt de racines fibreuses très fines qui pénètrent par de petits trous déjà présents. Une fois dans le tuyau, elles se ramifient, formant des masses racinaires denses qui ralentissent la circulation d’eau et qui peuvent même finir par obstruer les tuyaux. Aussi, les racines qui s’infiltrent s’épaississent avec le temps et créent de la pression sur le tuyau qui peut éventuellement craquer ou s’écraser.

Notez que les racines d’arbres posent rarement de problèmes dans les nouveaux développements où les tuyaux sont faits en PVC (à partir des années 1980 environ). Ce sont les tuyaux en terre cuite surtout, mais aussi en béton, trouvés sur les terrains des maisons plus âgées qui posent problème.

La règle de base est de ne pas planter d’arbres à moins de 3 m de tuyaux souterrains. Et certains arbres sont plus avides d’eau que les autres et plus portés à causer des problèmes. Mieux vaut les éloigner d’au moins 10 m. D’ailleurs, certaines villes défendent de planter certains arbres, notamment les peupliers, les grands saules et l’érable argenté, ou exigent de les planter une très grande distance des tuyaux (jusqu’à 25 m dans certains cas!).

N’oubliez pas que la présence d’arbres est bénéfique pour votre maison et augmente sa valeur. Il ne faut pas hésiter d’en planter… mais mieux vaut choisir des variétés convenables et les planter sous les conditions qui leur conviendront.

Publicités

42 réflexions sur “Quand un arbre pousse trop près d’une maison

  1. En tant qu’artiste, je ne comprends pas ce désir d’avoir des arbres bien droits, bien symétriques, donc bien ennuyeux. Regardez les toiles des grands maîtres, les arbres qui y sont reproduits sont ceux qui ont du caractère et de l’histoire. Et quoi de plus magnifique que les vieux arbres biscornus des grands jardins d’Europe ou ceux des forêts pluviales de l’Ouest ? Non, je ne comprends pas qu’on puisse préférer la banalité et de vouloir y contraindre la nature.

  2. Fracoise Hamel

    La plupart des gens choisissent un arbre ou buisson pour la beauté et non en fonction de l’espace qu’ils prendront une fois à maturité.Combien de fois ais-je vu des cèdres ou buissons plantés si proche de la maison que les propriétaires en ont taillé la moitié !

  3. Il est tellement vrai que de grands arbres près de la maison peuvent avoir un grand effet sur les gouttières. Chez moi, je dois nettoyer les gouttières toutes les deux semaines ! En plus de cela, les arbres commencent à les gratter. Il vaut mieux tailler les arbres pour éviter ces problèmes.

  4. Cet article m’a éclairé à propos de l’influence d’arbres sur un tuyaux ou un drain. Je veux planter plusieurs espèces d’arbres chez moi et je suis heureux d’apprendre que c’est possible de les avoir, mais en même temps, ne pas avoir des problèmes souterrains. Le bon fonctionnement des drains et des plantes sont importantes pour moi donc, quelle bonne nouvelle !

  5. Steve nadeau

    J’aimerais connaître votre expertise à propos des racines des lilas japonais. J’ai une tale de lilas sur le coin de ma maison qui a 12 pieds de haut et qui me crée de l’intimité. J’aimerais beaucoup la conserver en place. Par contre, je me questionne sur les racines. Est-ce que les racines des Lilas vont assez profondement pour boucher le drain agricole? Merci de votre opinion

  6. Sylvain Chainé

    entre ma maison et celle du voisin 3 erables giguaire s’en donnent a coeur joie a poussée a une vitesse vertigineuse il n’y a pas 6 pieds entre les demeures mon voisin s’obstine a ne pas les copés maintenant (a peu pres 12pieds) .. moi je m,inquiete des problemes eventuels que ca peut causer compte tenu de la facon que ces arbres prennent tla place en poussant de facon tout croches et surtout apres un certain ages les branches de grosseur respectable qui s,y détachent … ai je raison de m’inquieter ??dois recourir en justice pour protéger mon bien?

    • L’érable à Giguère est réputé pour sa croissance irrégulière, ses branches cassantes et ses racines envahissantes. Oui, à long terme, il y a des risques. Je ne sais pas toutefois si légalement vous avez un recours pour un problème qui est seulement potentiel. Il faudrait demander l’avis d’un avocat.

  7. Laurence Paca

    Bonjour,
    Merci pour cet article fort intéressant !
    J’ai néanmoins quelques petites questions si vous le permettez. J’habite le sud est de la France et je compte faire l’acquisition d’un bien composé d’une petite maison d’habitation des années 60 et d’un terrain qui est essentiellement composé d’une petite foret de pins (5 hectares) .
    L’habitation se trouve au milieu de cette pinède.
    Quatre très grands pins encerclent la maison (à environ 4/5m) et leurs racines ont déjà soulevé les dalles de la terrasse à l avant de la maison.
    Sachant qu’il y a une fosse septique et l’eau issue d’un forage, quels risques représentent réellement les racines des pins pour la maison , le forage, et la fosse ? Le sol est argileux .
    Je n’ai visité qu’une seule fois mais seulement l ‘extérieur ( Je n’aurai les clefs que d’ici 15j)
    Je n’ai rien vu d’alarmant mise à part les dalles de la terrasse.
    Au tel le propriétaire m’a expliqué qu’il valait mieux faire couper les 4 pins les plus proches de la maison. Je ne suis pas pour car j’ai la fibre un peu écolo … et que ces arbres étaient là avant la maison !
    Qu’en pensez-vous ?
    merci bcp
    Cdlt

    • Je vous suggère de faire voir le fosse septique par un expert. Non pas que les pins sont plus susceptibles d’envahir une fosse septique que d’autres arbres, mais réellement, pour qu’elle fonctionne bien, il ne faut pas qu’il y ait des racines d’arbres qui s’y infiltre.
      Pour le forage, il ne devrait pas avoir de problème, les racines de pin n’étant pas portées à « entourer » et à briser.
      Avez-vous un sous-sol (dans mon texte, j’avais pris pour acquis que oui, car on ne peut pas faire de construction sous un climat froid sans sous-sol, mais je n’avais pas pensé aux gens du sud où cela n’est pas nécessairement le cas). Sinon, il serait peut-être sage de couper toute racine importante qui s’aventure sous la maison. On peut couper jusqu’à 30% des racines d’un arbre sans lui faire de tort. S’il y a un sous-sol, il ne devrait pas y avoir de problème.

      • Patrick Guay

        Pendant une visite improvisée dans un centre jardin, je me suis laissé tenter par un Liquidambar Woplesdon, une expérience en soi, car j’ignore s’il survivra à l’hiver de Québec.. Naïvement, je me suis laissé prendre par sa petite taille (2m) et son aspect colonnaire (il es jeune…) et je l’ai planté à 3-4 mètres du coin de ma maison., où il fait le plus bel effet. Après… j’ai lu sur des sites qu’il faisait 12 mètres de large, 20 mètres de haut, et des histoires d’horreur de racines de cette espèce d’arbre modifiant le terrain à la manière d’un érable argenté, en plus de solages perforés par son système racinaire apparemment (diaboliquement) envahissant. Comme j’hésite à le retirer de son lit de plantation, j’aimerais avoir votre avis sur la question. Devrais-je prendre aucun risque et l’éloigner ou suis-je sauf?

  8. fabienne gracia

    Bonjour,
    Je viens de découvrir que des racines passent sous ma maison. A quelques mètres, environ 7 m, il y a 2 acacias adultes ainsi qu’une haie énorme de laurier palme de plus de 2m qui appartiennent à mon voisin. Ces arbres et cette haie sont plantés à moins d’un mètre de la clôture. Ma maison est donc à moins de 10 m de cette végétation.
    Y a-t-il un danger pour ces racines ? Nous sommes dans un quartier. Puis-je demander à mon voisin de réduire cette végétation qui commence d’ailleurs en ce qui concerne les lauriers palme à s’appuyer sur la clôture et la casser ?
    Merci pour votre réponse et vos conseils
    Cordialement

    • À moins que les racines soit très épaisses (pas le cas des racines d’acacia ni de laurier), elles ne causeront pas de problèmes. Quant à la clôture, si les plantes la brisent, bien sûr vous devriez en discuter avec le voisin.

  9. Vanessa R

    Merci pour cet article, j’aimerais profiter de votre expertise et demander votre avis par rapport à planter une magnolia génie près de la maison(1,5 m) j’ai lu que cette variété va grandir ( 3 m de hauteur et 1,5 m de longueur) mais mon époux à peur pour les racines que pourraient nuire la fondation ou les tuyaux d’eau, et mon deuxième demande d’avis est savoir si sera convenable la planter dans une place où une plante a dessèche pour une maladie ( l’année passé on avait une philadephus coronarius de 2 m mais il a tombe malade , je ne sais pas si a été attaqué pour la phitophora ou pour une larve qui l’a mangé à l’intérieur ) à 3 m j’ai eu une lila palibini qui a mort aussi de la même maladie!, j’espère que la maladie a été tué pour cet hiver, merci à l’avance

    • Normalement, il n’y aura pas de problème avec un magnolia près de la maison. Il n’est pas porté à faire de longues racines et ne s’intéresse pas aux fondations ni tuyaux. Pour l’autre question, il est difficile de saisir ce qui s’est passé. Doublement, car le philadelphus et le lilas partagent rarement les mêmes maladies et insectes. Il faudrait vraiment montrer les spécimens à un expert pour voir: à distance, l’information est trop vague.

  10. odile

    BONJOUR ,

    Article fort intéressant ,
    je suis sur le point d ‘acquérir une maison avec un terrain très beau , mais les arbres sont très proches de la maison , ce qui m inquiète fortement ,
    1 mûrier platane à 4 m
    1 figuier à 3 m
    1 épicéa de 13 métré de haut ( 50 ans environ ) à 5 m de la maison
    2 oliviers à 4 m (50 ans )
    le mûrier a déjà été coupé , les autres ont ils des racines dangereuses pour la maison ?
    je suis dans le sud , la maison n a pas de vide sanitaire ni de cave ,
    merci pour votre réponse

    • Même si vous n’avez pas de foundation, il est rare que des arbres causent des dommages. De plus, aucun des arbres que vous mentionnez n’a de mauvaise réputation pour d’autres dommages au sol. Pour avoir le coeur net, discutez-en avec un arboriculteur certifié… mais je pense qu’il dira la même chose que moi.

  11. philippe

    apres verification avec un camera de mon drain de fondation on a découvert que des racines obstrue le drain. une haie de cèdres est a proximité et un érable… selon vous qui serait le coupable

  12. Hélène Gaulin

    Bonjour,
    Quelle est la distance sécuritaire de la maison pour le peuplier baumier? Nous avons des peupliers baumiers à 3-4 mètres de la maison. Nous sommes en Gaspésie et il y a parfois des tempêtes avec des vents de 80-90 km/heure. Lors d’une tempête il y a quelques années, un tremble est déjà tombé sur la maison. D’ailleurs, les arbres tombés dans le village étaient tous des trembles. Qu’en est-il du peuplier baumier? Est-il aussi faible que le tremble? Merci!

  13. Marc-Andre Goulet

    Bonjour,

    Nous construisons une maison en solaire passif et dans le concept nous rentabilisons le saule (pleureur) qui se trouve à environ 30 pieds de la maison. Mes lectures me porte a croire que ceux-ci (et l’érable, argenté je crois, à 15 pieds du mur de fondation) sont des menaces pour les drains français. Avez-vous des suggestions pour protéger le drain tout en conservant ces arbres magnifiques?

    • Vous n’avez pas nécessairement à vous inquiéter. Les racines de ses arbres se dirigent vers les sources d’eau, mais votre drain français éloignera l’eau. Comme l’eau n’y restera pas, il y a peu de risque. Et les fondations sont naturellement plutôt sèches: pas un milieu que les racines aimeront explorer.

  14. Rachel Binet

    Bonjour,
    nous sommes nouveaux propriétaires et nous venons d’apprendre que les deux après plantés sur le côté de la maison sont deux érables argentés. Ils sont entre notre maison et celle du voisin, à 5 m de notre maison environ. Est-ce dangereux ? Sommes-nous mieux de les faire couper et planter autre chose ? La maison date de 1994. Quel type d’arbre pourrait contribuer à faire une zone d’ombre, mais sans devenir trop gros près d’une maison ? Et sans danger pour les drains. Merci ! Article très intéressant !

    • Je présume qu’il s’agit d’un figuier comestible. Si oui, il n’aurait pas de problème. Les figuiers étrangleurs, présents seulement dans les tropiques, par contre, peuvent éventuellement se fixer sur la structure et causer des problèmes.

  15. Pauline P.

    Bonjour,
    Merci pour cet article intéressant et plutôt rassurant.
    Nous avons acheté une maison dans un endroit très sec du sud de la France (sans vide sanitaire ni cave) qui a une soixantaine d’années, et avons découvert à l’occasion de travaux que le tuyau d’évacuation d’une salle de bain au rez de chaussée était fissuré dans le mur et le sol (depuis probablement longtemps). Or une racine fibreuse et très fine, comme décrite dans votre article, est entrée dans ce tuyau par la fissure et a sans doute contribué à la dégradation du tuyau. Nous avons remplacé le tuyau et coupé le bout de racine que nous pouvions atteindre mais pensez-vous qu’il soit problématique de laisser cette racine dans le sol sous la maison? Il y a de nombreux grands arbres proches de la maison : chez nous un pin sylvestre à et un figuier centenaire à environ 3m, et chez les voisins proches un gros noyer, un tilleuil, un marronier, des connifères de différents types…
    Autres interrogations : y aurait-il un moyen d’identifier de quel arbre provient la racine? Et si cela s’avère nécessaire y a-il un moyen de « faire mourrir » une racine mais sans que cela porte trop préjudice à l’arbre?
    Merci infiniment pour vos conseils.

    • Bonjour,

      Maintenant qu’il n’y a plus de source d’eau, cette racine va sans doute mourir peu à peu et il n’y a aucune raison (à moins d’une autre fuite!) qu’elle vous cause des problèmes. L’extraire dans votre situation me semble très compliqué. Par contre, vous pouvez enfoncer une bêche dans le sol autour de la fondation et alors il est très probable que vous la sectionnerez. Une fois sectionnée, elle mourra très rapidement.

      Il est possible de distinguer certaines racines, surtout les plus âgées, car elles se recouvrent d’une écorce typique de l’espèce, mais il faut avoir un très bon œil pour distinguer les racines plus jeunes.

      Bon jardinage!

      Larry Hodgson jardinierparesseux@gmail.com Site web : jardinierparesseux.com

      >

  16. Sandrine Clausse

    bonjour, j’ai un grand saule situé à 10 metres de la maison. or en contrebas de l’arbre , il y a un fossé humide. J’imagine que naturellement, l’arbre va diriger ses racines vers cette eau plutôt que sous ma maison… qu’en pensez vous ? le terrain est argileux.

  17. Sylvie Pilote

    Bonjour
    pouvez-vous me dire à combien de pieds de la fondation il faut planter des cèdres. Il y a très peu d’espace entre la maison de mon voisin et la mienne et il vient de planter plusieurs cèdres alors je me demande s’il y a des risques que ceux-ci endommagent ma fondation éventuellement et s’il y a des règlements à ce sujet.

    Merci
    Sylvie

    • Les « cèdres » (thuyas) n’endommageront les maisons: ce n’est pas dans leur comportement. La question est plutôt est-ce que les thuyas peuvent survivent à cet endroit (s’ils sont proches d’une fondation, ils peuvent manquer d’eau) et encore deux maisons serrées, la lumière aussi est rare. De plus, la neige qui tombe du toit d’un bord ou l’autre peut nuire. Il faudrait tout simplement que votre voisin les taille régulèrement pour les garder un peu sous contrôle: il veut sans doute une haie, pas des arbres.

      Idéalement, il faudrait placer les thuyas à au moins 3 m d’une maison: pour la santé de la maison, mais de celle des plants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s