Faut-il protéger un rosier rustique?

Par défaut

20151023AParfois une habitude est tellement bien ancrée qu’il est difficile de s’en défaire. Ça semble être le cas de la protection hivernale des rosiers. Depuis des générations maintenant les jardiniers de climat tempéré ont pris l’habitude de les protéger l’hiver, notamment en les taillant sévèrement, en les buttant et en les recouvrant avec un cône à rosier. Et ils semblent réticents à changer cette pratique, car, à la fin d’automne, je reçois toujours des questions des gens qui veulent savoir s’il faut protéger leurs rosiers rustiques.

La réponse est, bien sûr, non. Le mot rustique, dans ce contexte, veut dire «qui résiste au froid». Tant que le rosier rustique en question est de votre zone de rusticité ou d’une zone de chiffre inférieur, aucune protection – mais vraiment aucune – n’est nécessaire. Pas de taille, pas de buttage, pas de cône à rosier. Nada!

Quand je dis cela, ça surprend bien des jardiniers. Sûrement qu’il faut faire quelque chose! Le concept qu’une plante puisse survivre sans leur aide leur est difficile à avaler. Si c’est votre cas, regardez autour de vous. Dans la nature, il y a de nombreuses plantes qui survivent aux hivers froids sans l’intervention d’un être humain, même de nombreuses espèces de rosiers sauvages. Je ne tiens pas à nuire à votre estime de soi, mais… vous n’êtes pas si important que cela dans la survie d’un rosier rustique.

Quelques exemples

20151023B

Le rosier grimpant rustique ‘Félix Leclerc’ appartient à la série Aristes canadiens.

La définition d’un rosier rustique est plutôt vague, mais habituellement on considère qu’un rosier est rustique s’il peut survivre en zone 4 sans dommages importants. Plusieurs sont encore plus rustiques et peuvent pousser en zone 3 ou même 2. Parmi les plus rustiques (habituellement bien solides en zone 3), il y a ceux des séries Explorateurs, Parkland, Pavement et Artistes canadiens, sans oublier quelques rosiers arbustifs plus anciens comme ‘F. J. Grootendurst’, ‘Pink Grootendurst’, ‘Schneezwerg’ (‘Snow Dwarf’), et ‘Thérèse Bugnet’ et aussi le rosier rugueux (Rosa rugosa) et ses hybrides, comme ‘Blanc de Coubert’ et ‘Hansa’

En général, il faut considérer les rosiers des séries Carefree, Meidiland et David Austin (rosiers anglais) comme étant de zone 5, mais certains cultivars réussissent bien en zone 4, surtout si le sol est bien paillé.

Les rosiers rustiques sont les plus populaires

De nos jours, les rosiers rustiques ont la cote, du moins dans les régions froides. Là où autrefois les pépinières étaient remplies de rosiers hybrides de thé et grandiflora qui nécessitaient beaucoup d’efforts de protection pour survivre à l’hiver, ce sont les rosiers rustiques qu’on voit en plus grand nombre. Les meilleurs rosiers rustiques fleurissent tout l’été, puis entrent en dormance avec l’arrivée des nuits froides. Ensuite ils attendent patiemment le retour des températures plus clémentes du printemps et recommencent à pousser et à fleurir.

Peut-il avoir des dommages hivernaux? Oui, mais rarement, et généralement alors ils sont mineurs: au printemps, supprimez au sécateur toute extrémité de tige noircie, voilà tout. Et si l’hiver est exceptionnellement sévère, il peut leur arriver de perdre une branche au complet, ou même deux. Si oui, encore, supprimez-les. Le rosier rustique a la capacité innée de produire des remplacements.

Les rosiers rustiques: autant de fleurs, moins de travail. Je suis acheteur!

Publicités

6 réflexions sur “Faut-il protéger un rosier rustique?

  1. Lise Bernatchez

    J’ai un rosier John Cabot dont les feuilles jaunissent à partir de la fin juin tout doucement et ça se poursuit tout l’été . Il ne manque pas d’eau, ces feuilles sont faciles à enlever et je ne les laisse pas au sol lorsqu’elles tombent. Quoi faire?

    • S’il s’agit de feuilles inférieures, c’est probablement parce qu’elles sont trop ombragées par les autres feuilles. Autres possibilités:
      1. Trop d’eau (les rosiers aiment sècher un peu entre deux arrosages).
      2. Pas assez d’eau, surtout si la plante subit plusieurs sécheresses de suite.
      3. Trop d’engrais.
      4. Pas assez d’engrais. Si vous n’avez pas fertilisé depuis longtemps, essayez de vaporisez un engrais d’algue directement sur le feuillage pour voir si cela ne changera pas quelque chose.
      5. Manque de soleil.
      6. Maladie… mais je pense que les autres causes sont plus probables.

  2. Anne

    Bonjour,
    J’ai une haie de rosiers rustiques en région montréalaise qui a vraiment de la misère. J’ai essayé de les tailler, de les engraisser, de les laisser tranquilles, mais ils restent maigres. Est-ce que je devrais tout arracher et mettre autre chose? Planter autre chose dans les deux pieds entre chaque plant? Planter plus de rosiers? Ce sont des rugosa hansa.

    • Hansa est habituellement un rosier très fiable et qui pousse densément. Est-ce que le secteur est plutôt ombragé? Plutôt humide? Quand vous les avez taillé, est-ce que vous les avez rabattus (taillés très court: c’est ce qu’il faut)? Car ces situations peuvent expliquer leur croissance faible. Mais comme vous semblez avoir presque tout essayé, la conclusion logique est que ces rosiers ne sont pas à leur place. Alors, la seule chose logique à faire est de les enlever et les remplacer des végétaux qui conviennent mieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s