Oui, on peut composter les feuilles de noyer

Par défaut

20151015ALe noyer noir (Juglans nigra) et, à un moindre degré, les autres espèces de noyer (Juglans spp.) ainsi que les caryers (Carya spp.), dégagent un produit appellé juglone qui est allélopathique, c’est-à-dire toxique à la plupart des autres végétaux. Ainsi, le noyer souffre peu de compétition, car peu d’autres végétaux peuvent bien pousser à son pied (voici une liste des végétaux résistants à la juglone). La juglone est présente dans tous les organes du noyer: feuilles, branches, écorce et bois, mais surtout dans les racines et la coque des noix.

La question qui se pose est alors: peut-on mettre les feuilles «toxiques» du noyer noir dans le compost? L’Université d’État d’Ohio s’est penché sur cette question et la résponse est oui: la juglone se décompose en quelques semaines au contact avec l’air, l’eau et les bactéries. Si les feuilles sont finement déchiquetées, la décomposition est encore plus rapide. Et le compost de feuilles de noyer est, paraît-il, d’excellente qualité.

La sciure et les copeaux de noyer ainsi les résidus des coques de noix sont toutefois plus lents à se décomposer: on recommande de les composter pendant 6 mois avant de les utiliser dans le jardin.

Publicités

3 réflexions sur “Oui, on peut composter les feuilles de noyer

  1. Jean-Francois Ryan

    Merci pour cet article intéressant. Dans la même veine, est-il possible de composter des feuilles de chênes? Par exemple, en les mélangeant à des feuilles d’érables ou autres?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s