Air humide, plantes heureuses!

Par défaut
20151013A

Les plantes tropicales préfèrent une forte humidité.

Nos plantes d’intérieur vivent une situation de plus en plus difficile ces jours-ci. En effet, l’air de nos maisons devient incroyablement sec durant la «saison morte» à cause du système de chauffage qui soustrait l’humidité de l’air. Plus il fait froid, plus il faut chauffer… et plus l’air est sec. Or la majorité de nos plantes d’intérieur aiment un atmosphère humide.

Comment savoir si vos plantes manque d’humidité?

D’abord, l’air sec affecte d’abord les plantes à feuillage mince. Les plantes à feuillage épais, charnu ou ciré sont relativement résistantes à l’air sec, tout comme les plantes à feuillage très poilu. Elles souffrent, mais pas aussi évidemment. Les plantes succulentes – crassulas, sédums, cactées, etc. – sont dans cette catégorie, tout comme plusieurs péperomias et la plante caoutchouc (Ficus elastica).

20151013B

Quand l’humidité est faible, les feuilles fanent rapidement ou s’enroule.

Les plantes à feuillage mince – brugmansias, abutilons, palmiers, fougères, etc. – souffrent davantage de l’air sec. Souvent les feuilles s’enroulent un peu vers le bas, la pointe brunit ou noircit, elles pendent mollement même après un arrosage ou encore, elles tombent tout simplement. Logiquement, les plantes d’intérieur devraient avoir besoin de moins d’arrosages l’hiver, puisque leur croissance est au ralenti à cause des journées plus courtes, mais il n’est pas rare qu’il faille les arroser autant que l’été ou même davantage, car elles perdent beaucoup d’eau à la transpiration à cause de l’air sec qui les entoure.

Souvent aussi les fleurs s’assèchent ou avortent quand l’air est sec ou encore, durent moins longtemps qu’elles ne devraient, même si la plante elle-même est relativement résistante à l’air sec. Les feuilles épaisses et poilues de la violette africaine, par exemple, résistent assez bien à l’air sec, mais les fleurs écopent.

Quoi faire?

20151013C

Faire fonctionner un humidificateur aide beaucoup à augmenter l’humidité atmosphérique.

Pour ces raisons, il est toujours sage d’augmenter l’humidité dans les pièces où on cultive des plantes d’intérieur. Le plus évident est faire marcher un humidificateur ou de les cultiver au-dessus d’un plateau humidifiant. Ou d’avoir beaucoup de plantes: comme chaque plant dégage de l’humidité, plus on a de végétaux, plus l’air sera humide. Baissez la température la nuit augmente temporairement l’humidité ambiante et est aussi très efficace. Ou cultivez vos plantes dans une pièce naturellement plus humide, comme une salle de lavage ou une salle de bain (en présumant qu’il y a de la lumière!).

Scellez les plantes les plus sensibles à l’air sec dans un sac de plastique transparent pendant l’hiver.

Pour assurez une forte humidité en tout temps, cultivez vos plantes dans un terrarium… ou mettez les plantes les plus susceptibles dans un grand sac transparent pendant l’hiver. Elles vont rester dans un état superbe: l’humidité dans un terrarium ou un sac fermé est comme dans une jungle et les plantes adorent ça!

20151013D

Vaporiser les plantes est une pure perte de temps: l’effet n’est pas assez durable.

Par contre, vaporiser les plantes manuellement avec de l’eau, pourtant fréquemment recommandé, est une perte de temps: l’effet ne durent que quelques minutes.

Voilà donc quelques trucs pour rendre vos plantes heureuses pendant la saison de chauffage: mettez-les en pratique et vous aurez bientôt une véritable jungle de verdure chez vous!

Publicités

10 réflexions sur “Air humide, plantes heureuses!

  1. mr hudgson, j aurais besoin de vos conseils .jai un anthurium qui a plus de 2 ans il est assez haut avec 6 belles fleures qui sont sur leur declin. a sa base il y a 2 branches en tres bonne condition mais je les trouve tres haute et voudrais les separer de la base parce que ca deviens dangereux de basculer il me faut changer de hauteur de pot esse possible de les couper en voulant les séparer les diviser ?il y a plain de racines aeriennes. jusqu’ou je peu les rabaiser ?j ,aimerais beaucoup votre aide pour ne pas faire de gaffe avec ma belle plante

    • Vous avez plusieurs possibilités avec l’anthurium. .Pour la plante mère, vous pouvez le dépotez et coupez une bonne tranche de la base de la plante, puis la « rabaisser » (la planter dans un nouveau pot en couvrant une partie de sa tige. Les racines aériennes enterrées s’allongeront alors pour devenir des racines terrestres. Quant aux 2 branches, coupez-les tout simplement et faites-les enraciner, chacun dans son propre pot, sous une forte humidité (donc, de préférence à l’étouffée). Mais la fin d’automne n’est pas le meilleur moment pour accomplir ces deux taches. Je suggère d’attendre au printemps.

  2. Article très intéressant qui mérite néanmoins une mise à jour 🙂
    Heureusement les Tillandsias ne meurent pas systématiquement avant 1 an…et nous ne sommes pas tous des voleurs 😉
    Il existe aussi des gens passionnés par leur métier qui aime donner de bons conseils à leurs clients pour qu’ils reviennent 😉
    Tout ce que vous voulez savoir sur la culture des Tillandsias est sur ma page facebook et je me ferai un plaisir de vous répondre 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s