Un rempotage automnal

Par défaut

0002277Il n’y a pas de saison spécifique pour rempoter nos plantes d’intérieur: on peut le faire au printemps, à l’été ou à l’automne, tant que la plante est en croissance. Mais beaucoup de plantes poussent très rapidement au cours de l’été (certaines doublent même de volume!) et, rendues à l’automne, débordent de leur pot. Il est donc logique de rempoter ces plantes à l’automne.

Une façon de déterminer si une plante a besoin de rempotage est de surveiller la fréquence d’arrosage qu’elle demande. Si un arrosage par semaine semble suffire à la maintenir, tout est beau, mais si elle montre des signes de détresse après 3 ou 4 jours, avec des feuilles qui commencent à faner, c’est généralement parce que le pot est rempli de racines et que le terreau n’est pas capable de jour son rôle habituel de réservoir d’eau. Alors, un rempotage s’impose.

Comment rempoter

Choisissez un pot d’environ 5 cm plus gros que le pot précédent (pour les plantes de petite ou de moyenne taille) ou de 10 cm plus gros (pour les grosses plantes). Il doit être muni d’un ou de plusieurs trous de drainage.

Préparez d’avance le terreau que vous utiliserez, l’humidifiant pour qu’il se manipule facilement, et aussi le pot. Il est souvent utile d’y incorporer des mycorhizes, des champignons bénéfiques qui manquent habituellement dans les terreaux commerciaux. Couvrez le ou les trous de drainage avec une petite section de papier journal ou de moustiquaire pour empêcher le terreau de s’y engouffrer quand vous arroserez.

Pour sortir la plante de son pot, inversez-le en tenant la tige entre vos doigts et tapez solidement sur le fond du pot. Cela devrait dégager la motte de racines. Tirez ensuite sur le pot pour l’enlever. Si la plante ne bouge pas, essayez de passer un couteau entre le terreau et le pot. Parfois, il faut aller jusqu’à casser le pot pour l’enlever.

20150304gMaintenant, étudier la motte de racines, taillant celles qui semblent mortes ou pourries ainsi que celles qui font le tour du pot. Puis, avec une baguette, faites tomber une partie de l’ancien terreau en la passant entre les racines. Assurez-vous surtout d’enlever le terreau en surface: c’est là où, avec le temps, tout surplus de sels minéraux s’accumule, ce qui peut être toxique pour la plante.

Ajoutez du terreau humide au fond du nouveau pot pour que la motte soit au bon niveau (environ 2,5 cm plus bas que le rebord). N’ajoutez pas de «couche de drainage» au fond du pot:  elle est inutile et même néfaste. Centrez la motte dans le pot et remplissez de terreau, en utilisant encore la baguette pour pousser le terreau à travers les racines. Tassez bien et arrosez.

Et voilà, déjà terminé! Mettez la plante à l’abri du soleil direct pendant deux ou trois jours, au besoin, puis retournez-la à son lieu de séjour habituel. Rien de plus simple!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s