Une si jolie fleur d’automne

Par défaut

Anemone hupehensisL’anémone du Japon (en fait , trois espèces: Anemone hybrida, A. huphensis et A. tomentosa) est parmi les dernières vivaces à fleurir. En effet, ce n’est qu’à la toute fin d’août ou au mois de septembre que les nombreux boutons ronds, portés sur de minces tiges ramifiées, se déferlent pour révéler de grosses fleurs simples ou semi-doubles blanches, roses ou rouges. Il peut varier en hauteur de 1 à 1,5 m pour les variétés classiques à seulement 45 cm pour certains cultivars nains récemment introduits. Son beau feuillage vert foncé, découpé en feuille d’érable, apparaît au printemps et se maintient tout l’été.

Attention: si cette plante est de croissance lente et prend souvent quelques années avant de créer un effet réellement remarquable, elle réussit néanmoins à devenir envahissante avec le temps, car ses rhizomes courent partout. Ne la plantez que dans un endroit où vous pouvez contrôler son étalement… ou où son vagabondage ne sera pas un problème.

Idéalement, vous planterez l’anémone du Japon à la mi-ombre, peut-être dans un sous-bois ouvert ou à l’orée d’une forêt, mais elle tolère le soleil aussi. Elle réussit bien dans tout sol bien drainé. Une fois établie, elle supporte la sécheresse, mais si vous la plantez à l’automne, mieux vaut bien l’arroser cette première saison pour l’établir.

Elle réussit bien en zone 4 si on laisse les feuilles mortes tomber dessus, sinon en zone 5. A. tomentosa ‘Robustissima’ est plus rustique que les autres: zone 3.

Publicités

4 réflexions sur “Une si jolie fleur d’automne

  1. Marie Côté

    Bonjour,
    J’aimerais savoir comment planter l’Anémone du Japon pour qu’elle n’envahisse pas toute la plate-bande. La planter à l’intérieur d’un grand pot? Doit-on couper le fond? La dimension minimum du pot ?

      • La méthode de la barrière enfoncée dans le sol

        Si vous voulez juste arrêter le progrès de la plante envahissante, la contenant dans son secteur et l’empêchant d’aller plus loin, vous pouvez installer une barrière physique dans le sol, barrière que ses rhizomes ne peuvent pas franchir.

        On peut contrôler les vivaces désirables mais envahissantes en les plantant à l’intérieur d’un pot enfoncé dans le sol.
        Le plus facile est d’installer cette barrière dès la plantation. Exemple : vous adorez la monarde (Monarda didyma), mais vous savez d’avance qu’elle est envahissante. Avant de la planter, installer un gros pot ou seau de plastique dont le fond a été enlevé (nécessaire pour permettre un drainage adéquat) dans le sol et plantez la future envahisseuse à l’intérieur. Pour la plupart des plantes, une barrière d’aussi peu que 30 cm de hauteur suffira, même 15 cm pour certaines plantes plus basses (règle générale, les plantes basses ont des rhizomes à fleur du sol et même une barrière peu profonde va les arrêter).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s