Plantes d’intérieur à rentrer tardivement

Par défaut

Tout récemment j’ai expliqué comment rentrer les plantes d’intérieur sans rentrer aussi des insectes. Et dans cet article, j’ai insisté sur l’importance de rentrer les plantes assez tôt, dès le début de septembre. C’est que la vaste majorité des plantes d’intérieur sont des plantes tropicales et n’apprécient pas le refroidissement graduel des nuits d’automne. Elles préfèrent être rapatriées avant que les nuits deviennent froides.

Eh bien, il y a des exceptions à toute règle. Il y a une petite minorité de plantes d’intérieur qui ne sont pas vraiment d’origine tropicale, mais plutôt subtropicale. Autrement dit, dans leur milieu d’origine elles subissent des températures fraîches une partie de l’année, sans toutefois être touchées par le gel.

20150904

Le cymbidium est une des très rares orchidées d’intérieur qui préfèrent les conditions fraîches. On peut le laisser à l’extérieur jusqu’à ce que le gel menace.

Ces plantes, au contraire des autres, vont préférer passer l’automne à l’extérieur et tolèrent des températures aussi basses que 1˚C. Rentrez-les seulement quand on annonce enfin du gel et même quand vous les rentrez, conservez-les si possible dans un emplacement frais (moins de 15 degrés C) durant l’hiver.

Dans cette catégorie on trouve l’azalée de l’Inde (Rhododendron simsii), certaines orchidées (notamment les Cymbidium), le cactus de Noël (Schlumbergera spp.), la plupart des autres cactées et le lis du Nil (Agapanthus). Laisser ces plantes à l’extérieur plus longtemps tend à stimuler une meilleure floraison quand vous les rentrez… en octobre, voire même novembre.

Publicités

8 réflexions sur “Plantes d’intérieur à rentrer tardivement

    • Appliquez-la sur la neige, pour la diluer, sinon elle est tellement alcaline qu’elle peut brûler les plantes. On peut aussi en ajouter au compost. Elle est riche en potassium. À cause de son alcalinité, il faut éviter d’en appliquer sur les plantes qui aiment un sol acide, comme les rhododendrons et les bleuets.

  1. Line Bertrand Cap Rouge

    Nous avons deux survivantes ( des impatientes) Y a t il des précautions spéciales à prendre pour éviter la maladie. Ma mère avait deux petites boutures dans la maison et elle a réussi à les sauver.

  2. Michèle B.

    Cher jardinier paresseux, merci de me rediriger vers un article si mes questions y ont déjà été répondues, mais j’ai fouillé et j’ai trouvé plusieurs infos super importantes sur la rentrée des plantes à l’automne, tel que le présent article, mais d’autres demeurent en suspend, les voici:
    Voici les plantes que j’ai rentré cet automne: bégonia griffon, coléus watermelon, passiflore, laurier rose, fuchsia, hibiscus, fines herbes (basilic, romarin et thym), orysa sativa (riz sauvage) et enfin pélargonium.
    1. Est-ce que je les taille toutes sévèrement maintenant (doit-il rester 1 ou 2 feuilles minimum (par ex: bégonia ), ou au printemps prochain ?
    2. Est-ce que je les mets en pleine lumière (fenêtre sud) au frais OU à la noirceur au frais?
    Merci mille fois!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s