Truc du jour

Une douche sous la pluie

20150805APersonnellement, je place presque toutes mes plantes d’intérieur à l’extérieur pendant l’été. Je calcule que c’est comme leur donner des vacances, car à l’extérieur, elles reçoivent plus de lumière, des pluies bienfaisantes et un mouvement d’air impossible à imiter à l’intérieur. Mais aussi, je dois les rentrer à l’automne et bien les nettoyer pour ne pas rentrer des insectes indésirables en même temps… et beaucoup de gens n’apprécient pas cette étape et préfèrent alors garder leurs plantes à l’intérieur toute l’année. C’est un choix personnel, tout simplement, et je respecte ça.

Mais même si vous préférez garder vos plantes d’intérieur dans la maison l’été, il peut valoir la peine de les mettre à l’extérieur pendant une journée de pluie. La pluie nettoie le feuillage, enlevant poussières et autres contaminants qui peuvent bloquer les stomates et les empêcher de respirer convenablement. Aussi, elle aide à débarrasser la plante des araignées rouges (tétranyques), si communes sur les plantes d’intérieur conservées dans la maison. Enfin, elle lessive le terreau de la plante de ses contaminants.

Après la pluie, par contre, il faut rentrer la plante avant que les nuages se dispersent, le soleil direct pouvant provoquer des dommages aux feuilles non acclimatées à son intensité. Sachez aussi qu’un si court séjour en plein air ne donnera pas l’occasion aux insectes nuisibles de la trouver, surtout qu’ils sont peu actifs par temps de pluie.

La violette africaine: une exception?

20150805BPlusieurs experts vous diront que la violette africaine (Saintpaulia spp.) fait exception à cette règle, qu’elle ne tolère pas l’eau sur ses feuilles et qu’elle doit donc toujours rester à l’intérieur… mais ce n’est pas mon expérience. Tant que je rentre la plante avant la nuit et que je la brasse un peu pour faire tomber tout surplus d’eau ou que je tamponne ses feuilles avec un essuie-tout avant de la remettre à sa place, elle s’en sort sans le moindre dégât et semble même plutôt apprécier l’expérience.

À propos Larry Hodgson

Journaliste et blogueur horticole, auteur de 65 livres de jardinage, conférencier et vulgarisateur hors pair, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, nous a quitté en octobre 2022. Reconnu pour sa grande générosité, sa rigueur et son sens de l'humour, il a touché plusieurs générations de jardiniers amateurs et professionnels pendant 40 ans de carrière. Grâce à son fils, Mathieu Hodgson, et une équipe de collaborateurs, le blogue jardinierparesseux.com continuera sa mission de démystifier le jardinage et le rendre plus accessible à tous. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2800 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

3 comments on “Une douche sous la pluie

  1. Gisèle Langlois

    Avez-vous écrit sur ce qu’il convient de faire si on veut conserver un hibiscus qui a passé l’été dehors ? Insecticide, arrosage dans la maison…

  2. Louise Henrie

    Moi je fais exactement ce que la personne vient d’énoncée avec la photo de la violette africaine couleur violette. Je les protège car j’en ai beaucoup avec mes chaises de balcon. L’an passé ma violette africaine deux teintes blanche et rouge vin a fleurie pendant presque six mois d’affilée, une fois à l’intérieur, eh oui je crois que c’est le fait de respirer l’air qui lui a fait un grand bien comme à nous.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :