Une nouvelle flèche pour les conifères étêtés

Par défaut
20150712C

Ici c’est un insecte perceur qui a tué la flèche. Si on n’agit pas, la symétrie de cette épinette sera perdue.

Il arrive parfois que, suite à un accident quelconque (ou à une taille mal avisée) un conifère au port pyramidal, comme un sapin (Abies), une épinette (Picea), un pin (Pinus) ou mélèze (Larix), perde sa flèche, soit sa branche terminale verticale. Or sa symétrie est alors en jeu, car c’est la dominance de la flèche qui donne à l’arbre son port étagé si symétrique. Heureusement qu’on peut lui en donner une autre. Et il y a deux façons pour ce faire.

La première technique consiste à laisser l’arbre repousser de lui-même. Normalement, comme la plupart des conifères à développement étagé produisent de nouvelles pousses seulement au printemps, il faudra attendre au printemps prochain. Typiquement, le conifère produira alors non pas une seule flèche terminale, mais deux ou plus. Or si l’arbre à un double ou triple tête, bye-bye symétrie. Ou parfois ce sont des branches secondaires près du sommet qui commencent à pousser à la verticale et qui donc deviendront des flèches. Encore, il y en a habituellement plus d’une.

Dans les deux cas, vous n’avez que supprimer toute flèche supplémentaire pour n’en laisser qu’une seule. La dominance apicale est ainsi rétablie et le conifère reprendra alors sa croissance symétrique habituelle.

20150712BL’autre méthode consiste à être proactif. Donc, dès que vous vous rendez compte du problème (que la flèche est morte, brisée ou absente), prenez une branche secondaire et dirigez-la vers le haut. Vous pouvez le faire en utilisant des attaches pour la fixer au chicot (ce qui reste de la flèche)… s’il reste un chicot, c’est-à-dire. Sinon fixez un petit tuteur sur le tronc et attachez-y la branche secondaire, la tenant droit.

Quand la tige se sera raidie dans sa nouvelle position, 3 à 8 mois plus tard, enlevez tout simplement le tuteur. L’arbre reprendra alors sa forme si attrayante.

Publicités

3 réflexions sur “Une nouvelle flèche pour les conifères étêtés

  1. Michèle Patry

    Merci merci merci d’inclure des sujets qui intéressent des gens comme moi qui ont des chalets à la campagne et qui s’intéressent aux arbres plus sauvages qui sont déjà là naturellement! Difficile de trouver de l’information sur ce sujet. L’identification des tout petits arbres que j’aimerais transplanter est particulièrement difficile…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s