Truc du jour

La tête au soleil, le pied à l’ombre

20150626AC’est qu’on dit des clématites (Clematis spp.): elles aiment avoir du soleil sur leurs feuilles, mais détestent que le soleil plombe sur leurs racines. C’est en fait la chaleur les dérange: elles préfèrent un sol frais et toujours un peu humide. Comme un sol tend à se réchauffer et à se dessécher quand le soleil y plombe, c’est logique de faire quelque chose pour ombrager les racines. On peut par exemple suivre la recommandation habituelle et y planter des annuelles, des vivaces, de petits arbustes ou autres végétaux à feuillage dense.

Mais parfois, il est encore bien plus facile de tout simplement pailler le sol à leur pied. D’ailleurs, si jamais il y a une plante qui aime le paillis, c’est bien la clématite. D’abord, sous un paillis, le sol est toujours frais, au grand plaisir de la grimpante. De plus, elle préfère un sol constamment un peu humide, mais jamais détrempé et le paillis, avec sa capacité de réduire l’évaporation par temps sec, et d’agir comme une éponge pour absorber les surplus d’humidité par temps humide, lui donne justement le coup de main qu’il faut. Enfin, et ce n’est pas le moindre des détails, les racines de la clématite étant fragiles aux dérangements, l’utilisation d’un paillis élimine le besoin de  sarcler pour enlever les mauvaises herbes et aide alors à les protéger de tout dommage.

20150626BRecouvrez alors le sol au pied de vos clématites de 5 à 7 cm de feuilles déchiquetées, de bois raméal fragmenté, de paillis forestier (aussi appelé compost forestier) ou d’un autre paillis décomposable et vous verrez: elle n’aurait jamais été aussi vigoureuse! Mais évitez le «paillis de cèdre rouge» (résidus de bois de thuya teint orange), si possible: on se rappelle que ce paillis est légèrement toxique et ne convient pas donc aux plantes un peu fragiles comme les clématites.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

10 comments on “La tête au soleil, le pied à l’ombre

  1. Josée Perreault

    Je voudrais savoir pourquoi , celon vous, les centres jardin nous vendent et conseil à profusion le pailli de cèdre si il est toxique ? Et est ce que c’est seulement le rouge à cause de la teiture ou toutes les couleurs ?? Merci beaucoup .

    • Ce n’est pas la teinture. C’est que le bois de cèdre est légèrement toxique: on peut même le sentir. L’odeur de cèdre qui nous trouvons agréable indique la présence de phénols toxiques aux racines de certaines plantes. Les centres jardins vendent ce produit parce qu’il convient pour les sentiers, au pied des arbres, etc. C’est seulement quand on l’utilise sur les plantes fragiles ou fraîchement plantés qu’il peut nuire.

      • Josée Perreault

        Merci beaucoup de prendre le temps de nous répondre. C’est très apprécié. Bonne journée . En passant , j’adore votre blog. Merci pour les précieux conseils .

  2. je viens de replanter une clématite en plein soleil …… puis je déjà la déplacer et la mettre dans un endroit qui lui convient mieux ??

    • Pas de problème pour le faire.

    • Entre autres, je dois vous dire que j’ai bien aimé votre conférence au Palais des Congrès cette année. J’ai quelques clématites dont l’une est morte, pourtant transplanter à l’automne après des travaux extérieurs, je l’avais mise coller sur une gouttière pensant qu’elle aurait davantage d’eau. Deux autres transplantées ont de la difficulté malgré les soins donnés et engrais mis. Quant à ma plus belle, elle a fleuri abondamment et forment des petites boules. Dois-je les couper pour favoriser la floraison?

  3. Martine Lefebvre

    Est ce que l’on peut planter les clematites dans un pot ?

    • Oui… mais il serait sage de placer le pot dans un endroit où vous pouvez le protéger contre les pires froids de l’hiver, comme un garage un peu chauffé, car le sol ne doit pas geler.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :