Comment utiliser du paillis dans un potager

Par défaut

20150617DLa tradition veut qu’on laboure profondément le sol du potager au début de chaque saison et qu’on sarcle ou bine régulièrement tout l’été. Le jardinier paresseux – et aussi toute personne qui connaît la moindre chose sur la permaculture! – sait que labourer n’est pas bon pour le sol, que cela détruit sa structure, élimine une bonne partie des micro-organismes bénéfiques qui y vivent et stimule la croissance des mauvaises herbes. Aussi, ce labourage constamment répété demande beaucoup d’efforts! Il sait, de plus, qu’il vaut mieux maintenir un bon paillis sur le sol en tout temps (environ 5 à 10 cm), ce qui gardera le sol meuble sans devoir le labourer et préviendra la germination des mauvaises herbes.

20160617A

Repiquer est facile: tassez, plantez, repaillez.

Or il est facile planter les légumes qui se repiquent (tomates, piments, poireaux, etc.) dans un potager paillé. Il suffit de tasser le paillis un peu pour dégager le sol, de creuser un trou de plantation, d’enterrer la motte de racines en appliquant une pincée de mycorhizes, puis de replacer le paillis. On arrose, bien sûr, pour terminer. Mais comment arriver à semer des légumes avec la présence constante de paillis? On sait que les graines ne peuvent pas germer quand le sol est couvert de paillis. Là il faut tricher un peu. Juste avant l’ensemencement, tassez le paillis sur le secteur où vous voulez faire le semis (rang, rond, trou individuel, etc.). Faites vos semis dans le sol à la profondeur indiquée sur l’étiquette ou que vous auriez trouvé dans le livre Les idées du jardinier paresseux: Semis. Arrosez bien et tenez le sol humide tant que les semis ne sont pas apparus. Ne remettez pas le paillis en place tout de suite! Les graines ne peuvent pas germer à travers un paillis!

20160617B

Ces semis sont maintenant assez grands: vous pouvez remettre le paillis.

Cela laissera le sol exposé aux éléments et donc il y aura tout probablement aussi des mauvaises herbes qui pousseront, mais vous n’avez pas le choix. Quand les jeunes légumes auront environ 10 à 15 cm de hauteur, donc, désherbez manuellement pour les éliminer (heureusement il s’agit de jeunes semis de mauvaises herbes, encore faciles à arracher)… et appliquez une bonne couche de paillis à travers les nouveaux légumes pour qu’elles ne reviennent pas!

D’accord, c’est plus de travail que vous n’avez l’habitude de faire en tant que jardinier paresseux… mais que ne fera-t-on pour avoir de beaux légumes?

Votre potager est encore à découvert?

Votre potager est présentement en pleine croissance et vous n’avez pas mis de paillis en place? Eh bien, il n’est jamais trop tard pour bien faire! Éliminez d’abord les mauvaises herbes qui y poussent, quitte à le faire en sarclant pour une toute dernière fois. Il faut vraiment les supprimer avant la pose du paillis, car un paillis prévient la germination des graines de mauvaises herbes, mais les plantes indésirables déjà présentes, surtout celles à rhizomes traçants, comme le chiendent, le liseron et la prèle, vont tout simplement se frayer un chemin vers la lumière en passant à travers le paille.

P3151260

Paillis de paille. Photo: Bonnie’s Plants

Quand votre désherbage est fait, paillez à travers les plants, tout simplement!

Quel paillis devriez-vous appliquer? Je préfère les feuilles d’automne déchiquetées (qui ont l’avantage d’être gratuites), mais le bois raméal fragmenté, le compost, les écailles de sarrasin et les rognures de gazon (mélangés avec un autre matériel, sinon elles deviennent trop compactes) font d’excellents paillis pour le potager, car ils sont à la fois légers et enrichissent le sol.

D’autres paillis sont peut-être moins riches, mais accomplissent le travail principal d’un paillis, soit maintenir le sol plus humide tout en empêchant la germination des graines de mauvaises herbes: paillis forestier, paille (il faut en mettre plus épais: au moins 15 cm), papier journal déchiqueté, sciure de bois dur, etc.

Évitez toutefois les paillis de conifère (notamment le célèbre paillis de cèdre), car il tend à nuire aux insectes et microbes bénéfiques du sol. Aussi, il se décompose très lentement et finit alors par se mélanger à la terre lors des travaux de jardinage, ce qui empêche les jeunes légumes de bien s’enraciner.

Publicités

43 réflexions sur “Comment utiliser du paillis dans un potager

  1. AG

    bonsoir! c’est une article très intéressant et d’autant plus que je suis en plein réflexion à ce sujet! 🙂 je me demande si les écorces (en général) sont recommandé au potager? j’ai lu ici et là qu’elles avaient la fâcheuse tendance à absorber l’azote du sol et a l’appauvrir. Est ce bien vrai? Merci par avance! 🙂

    • Ce détail est mineur: ajoutez un peu d’engrais azoté et ça règle la petite carence temporaire. Par contre, les paillis d’écorce se décomposent mal et tendent à se mélanger avec le sol, c’est qui est désagréable. Donc, ce n’est pas un paillis que je recommande pour un potager.

    • Pas de panique! Le produit est seulement légèrement toxique et sa toxicité est réduite après quelques pluies. Mais la prochaine fois, choisissez un paillis plus riche pour le potager. Le paillis de cèdre est très pauvre. Pensez-y comme suit: c’est un paillis ornemental, pas un paillis pour le potager.

    • C’est l’équivalent des paillis d’écorce. Intéressant comme paillis d’apparat dans les coins où on ne jardinent pas (au pied d’un arbre), mais trop pauvre et trop durable pour le potager ou la plate-bande. (Les paillis trop durable se remplissent de poussière et alors les mauvaises herbes s’y installent; les paillis décomposables disparaissent, nous forçant d’en ajouter régulièrement, ce qui évite ce problème.)

  2. jean-luc

    Je fais exactement ce que vous décrivez dans votre article depuis deux ans : paillis de feuilles déchiquetées. Je n’ai jamais eu autant d’insectes ( vers gris, chrysomèle du concombres, altistes, limaces). A tort ou à raison, je me dis qu’un bon labour tardif a l’automne ( 4-5 pouces) détruirait les insectes qui se sont installés dans le potager. J’aimerais avoir votre opinion. Aie-je raison de faire un lien entre paillis et insectes?

    • Normalement, le moins qu’on retourne le sol, plus la population des indésirables baisse… éventuellement. Le labour détruit davantage de bons insectes que des mauvais, voilà la raison. On dirait que les insectes prédateurs (qui devraient contrôler les mauvais) sont lents à « se réveiller » dans votre cas. Je vais ça (paillis dans le potager) depuis des années et je n’ai plus de vers gris ni de limaces et rarement des altises (du moins, pas assez pour en parler). Le chrysomèle est facile à enrayer: un été sans ses proies préférées (concombres, mais aussi courges) et il est vaincu!

    • Je demeure à Québec, donc peut-être que ça ne s’applique pas, mais… ici on vend différents paillis dans la plupart des jardineries et aussi dans les grandes surfaces. Le paillis forestier, appelé aussi compost forestier, est très courant. Le paillis de cacao un peu moins. Et je commence à voir du paillis de coco.

  3. Geny

    Je veux me fabriquer un nouveau potager  » À la manière paresseuse… » J’ai des lilas près de l’endroit où je veux faire mon potager et j’ai peur que les drageons ne finissent par l’envahir. Est-ce qu’un paillis peut prévenir ces drageons? Si je coupe mes lilas, les drageons risque t-il de continuer à pousser?

    • Le paillis n’arrêtera pas les drageons. Si vous coupez le lilas, oui, les drageons repousseront… mieux vaut l’arracher complètement. Par contre, si vous coupez l’arbuste, et coupez les drageons chaque fois qu’ils repoussent, ils finiront par mourir. Il y a une limite à la capacité de toute plante de repousser si on la rabat constamment.

  4. lisa

    Bonjour ! Je viens d’aménager un nouveau potager chez moi. J’ai mis, par dessus la terre, environ 2 pouces de compost, et je prévois mettre du paillis de feuilles déchiquetées par dessus également.
    Je voulais savoir si il est vrai que mettre trop de compost dans une plate bande peut nuire aux végétaux en place ou aux semis ?
    Aussi, pour faire mes semis de légumes, je dois faire un trou dans le paillis ET dans le compost, pour semer dans la couche de terre, ou je peux semer dans le compost sous le paillis ? Merci beaucoup ! 🙂

    Lisa

    • Théoriquement on pourrait appliquer trop de compost, mais en pratique, cela arrive rarement. Il est difficile d’être spécifique, car tout dépend du taux de matière organique déjà présent dans le sol, mais on pourrait normalement appliquer jusqu’à 1/4 de compost par volume de sol sans risque.
      Et oui, vous pouvez semer dans une mince couche de compost, notamment parce que les racines des plantes pénétreront rapidement dans le sol en-dessous… et de toute façon, dame Nature s’occupera de mélanger le compost au sol. Mais ne semer pas dans le paillis. Retirez plutôt le paillis du rang pendant la germination et remettez-le quand les semis ont grandi.

  5. Martine Lefebvre

    Bonjour,
    Nous sommes à refaire mon potager (potager au carré) et je n’ai pas conservé mes feuilles de l’automne dernier. Pour le paillis, que me conseillez vous dans cette situation?

    • Il vous faudra un paillis assez riche, donc pas de paillis de cèdre ou d’autre conifère. Le paillis forestier (aussi appelé compost forestier), le paillis de cacao et le bois raméal fragmenté sont de bons choix.

      • Parfois les feuilles trop grosses (érables, chênes) s’imbriquent les unes dans les autres et créent une barrière à la croissance. C’est pour cela qu’on les déchiquette. Et on peut facilement les déchiqueter avec une tondeuse.

  6. Cindy

    J’aimerais connaître la différence entre compost forestier et brf. Est-ce que le compost forestier est du brf vieilli d’un an?

    Aussi, peut-on utiliser du brf frais coupé sur toutes les cultures maraîchères?

    Merci M. Paresseux!

    • Le compost forestier/paillis forestier est un produit fait avec les résidus de l’industrie forestière très décomposés, donc écorce et bois. C’est un produit de qualité intéressante, mais pas autant que le BRF qui est fait de jeunes branches de feuillus déchiquetées avec leurs feuilles, donc beaucoup plus riche en azote. Oui, le brf convient bien aux cultures maraîchères.

  7. Lucie

    Bonjour,
    L’article est très intéressant. Je suis une jardinière (très) débutante et j’ai eu mon premier potager en carré l’année dernière. Tout d’abord j’aimerais enrichir ma terre ce que je n’avais pas fais (ce pourquoi mes récoltes étaient certainement minces). Quel type de compost me suggérez-vous ? Je ne sais pas quoi choisir entre le compost marin, celui de mouton ou encore de crevette. J’ai lu que je dois mettre celui-ci sur les 5 premiers centimètres de ma terre, est-ce bien cela ? Et est-ce que je peux planter mes plants directement après avoir mis le compost ? Cela ne va pas être trop agressif pour mes plants ? Et après, est-ce que que je peux mettre un paillis par dessus ? De plus, en regardant sur les sites internet des différentes enseignes de jardinerie (canac, rona et réno dépôt) je n’ai trouvé que des paillis de cèdre, de pin et de noix de coco. Si j’ai bien compris ce n’est pas les meilleurs, alors ou trouver d’autres ?

    Je sais que ça fait beaucoup de questions mais j’avoue que je suis un peu perdue et j’aimerais beaucoup m’améliorer. Merci de m’aider 🙂

    • La plupart des « composts » commerciaux s’équivalent et ne sont pas de véritables composts, mais plutôt de la tourbe avec du compost ajouté. Comme ils sont très dilués, il n’y a pas de problème à planter directement dedans, mais l’action de planter fait toujours mélanger un peu la couche de compost avec le sol sous-jacent de toute façon. Et oui, après la plantation, appliquez votre paillis. Des trois, le paillis de cacao (sûrement pas noix de coco) est le meilleur, mais aussi le plus cher. Ils doivent sûrement en vendent d’autres qui n’apparaissent pas sur leurs site. Le paillis forestier/compost forestier est le meilleur des paillis bon marché. Vous devriez être capable en d’en trouver.

  8. Sophie-Anne Vézina

    Bonjour,
    je suis à planifier mon potager pour l’été prochain et l’information sur la paillis me ravie. Désherber le jardin est réellement la partie la plus désagréable. Dans cette idée, j’habite en campagne et mon terrain est plus un champs de trèfles, de pissenlits et autre fleurs des champs que du gazon. Une partie suffisante est tondue pour dire que je pourrais utiliser les résidus comme paillis. Est-ce une bonne option? Suis-je mieux de le mélanger avec d’autres choses comme vous le suggérez pour le gazon standard? Est-ce qu’il est mieux d’attendre que les résidus aient séché avant de les mettre dans le jardin?

    • Si votre gazon contient des plantes aux tiges qui peuvent s’enraciner, comme le trèfle blanc, il serait sage justement de bien laisser sécher auparavant pour tuer ces plantes. Et le faire sécher auparavant aidera à empêcher les graminées mouillées de créer une croûte dense plutôt que de rester aérer.

  9. Vincent

    Bonjour,

    Je veux ajouter du paillis à mon jardin mais mon fournisseur (qui a consulté son agronome) dit que le brf ne doit pas toucher la plante, qu’elle mourrait. Est-ce que mon paillis doit être à une certaine distance de mes plants, si oui quelle distance, ou il peut toucher le plant? Est-ce que certains paillis peuvent toucher les plants?

    • Là, je suis en désaccord avec votre agronome. C’est un sujet controversé dans le domaine horticole, mais personnellement, je mets le paillis à égalité partout et je n’ai jamais vu une plante mourir de cela. Autrement dit, j’imite ce qui se fait dans la nature. Dans une forêt, il y a toujours un paillis naturel: la litière forestière. Personne ne va l’éloigner de la base des plantes; elle s’accumule tout naturellement de façon égale.

      • Vincent

        Merci beaucoup pour votre réponse. Je vais justement faire mon jardin bientôt. Pour mettre sous la terre, j’ai des boîtes de carton (de déménagement) découpés en morceaux. Je me demandais combien en mettre d’épais? Un carton est déjà plus épais que 7 à 10 feuilles de journal. Est-ce que je dois en mettre 2 pour éviter que le gazon passe entre 2 cartons (est-ce que ce sera trop épais) ou est-ce qu’une couche de carton et une de journal serait assez? Je n’ai pas assez de journal pour faire 7 à 10 épaisseur. Merci encore.

      • Une couche de carton égale facilement 7 à 10 feuilles de papier journal. Il faut toujours faire chevaucher le carton/papier journal aux extrémités pour ne pas que les plantes qu’on veut étouffer réussissent à se faufiler.

  10. Ayla

    Bonjour,

    je jardine exclusivement en pot sur mon balcon, 3e etage l’oblige. Je n’y connais rien en paillis mais mes pot sèche vite en ce moment avec la chaleur et le soleil alors je suis allée a ma jardinerie proche et on ma vendu du paillis de cedre decoratif…
    Ils ont du paillis forestier mais seulement en vrac en quantité beaucoup trop grande pour mes petit besoin de balcon.

    j’aimerais un paillis utile qui enrichisse le sol

    j’ai beaucoup de papier journal mais je pense que j’avais lu quelque part que l’encre n’est pas bonne au potager mais comment trouvé du papier journal qui n’ai pas d’imprimerie dessus ?

  11. Lucie M.

    Je prévois planter des gousses d’ail du québec cet automne. Quel genre de paillis serait approprié pour couvrir le tout. Le paillis de cacao est-il approprié ou doit-il être utilisé uniquement au printemps? Quel serait le meilleur compost marin a utiliser (NPK)?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s