Truc du jour

L’oignon parfait pour les jardiniers paresseux

20150615ASi vous trouvez la culture des oignons par semis ou par oignonnets trop exigeante, essayez l’oignon égyptien, appelez aussi oignon à caboche (Allium x proliferum, syn. Allium cepa proliferum), un hybride entre l’oignon classique (A. cepa) et la ciboule (A. fistulosum). C’est un oignon vivace qu’on plante à partir d’une bulbille. Durant l’été, il produit une tige florale d’environ 60 cm, souvent tordue à l’extrémité, sur laquelle pousse d’autres bulbilles… et ce sont principalement ces bulbilles que vous allez récolter.

20150615COn l’appelle aussi l’oignon marchant, car si vous ne récoltez pas les bulbilles quand la tige florale s’assèche à la fin de l’été, le poids des bulbilles la fait ployer et elle touche au sol à une certaine distance de la plante-mère. Alors les bulbilles s’y enracinent, formant une nouvelle touffe. Ainsi, la plante peut «marcher» à travers votre potager.

Comme c’est une vivace très rustique (zone 4, même zone 3 sous une bonne couche de neige), l’oignon égyptien revient d’année en année, vous assurant une récolte annuelle sans devoir le replanter. Après quelques années, quand la touffe devient trop dense et le nombre de tiges florales diminue, vous pouvez aussi divisez les bulbes qui poussent au sol (il seront de la taille d’une échalote), replantant certains, mais utilisant les surplus comme oignons.

Et sa culture est des plus faciles ! Plantez une bulbille au soleil dans tout sol bien drainé, même pauvre ou sablonneux, au potager ou dans la platebande, le recouvrant à peine de terre. Le moment le plus logique pour les planter est à l’automne (août, septembre ou octobre), quand les bulbilles sont matures, mais certains marchands offrent des plants au printemps.

Si vous n’en trouvez pas localement (vous aurez plus de chance d’en dénicher dans un marché de fermiers), essayez des fournisseurs qui en vendent par la poste, comme la Société des plantesPotagers d’antan ou Richters Herbs.

En plus de l’oignon égyptien classique, il y a un cultivar aux bulbilles rougeâtres plus grosses, le ‘Red Catawissa’, mais il est difficile à trouver.

20150615BUtilisez les bulbilles dans toute recette qui demande des oignons ou des oignons verts. Vous pouvez commencer à récolter les bulbilles très jeunes, grosses comme des pois, au début de l’été, ou à maturité, vers la fin de l’été. Vous pouvez même récolter les feuilles de votre oignon égyptien et les utiliser comme oignon vert. Pas plus d’une ou deux feuilles par bulbe, par contre, sinon vous affaiblirez trop la plante.

Voilà : un oignon vivace qui pousse tout seul, parfait pour le jardinier paresseux !

11 comments on “L’oignon parfait pour les jardiniers paresseux

  1. francoise richard

    bonjour …

    J’avais acheté mon plant d’oignons égyptiens au Grands Jardins de Laval, Botanix, sur le boul. Labelle à Laval…
    Mon mari a tout arraché en pensant que c,était de la mauvaise herbe hahaha

  2. Bonjour,

    Que faire si mes oignons ne m’ont pas donne de bulbilles cette annee? Je cultive ces oignons vivaces dans un grand pot et j’aimerai en avoir encore pour les annees a venir. Ce sont les feuilles vertes que je consomme, comme des echalottes vertes. Chaque ete, je garde les petites bulbilles pour les replanter au printemps suivant, sinon, rien ne repousserait naturellement Je ne sais pas si ca a un lien mais nous sommes envahis d’ecureuils (une voisine les nourris enormement) et il aiment aller jouer dans mes pots!

    Merci de vos conseils,

    Sigrid

  3. Merci! J’ai couvert mon pot d’une grosse boite de carton pour ne pas que les ecureuils aillent gratter les oignons dans la terre. Ca devrait aider pour un retour aux printemps!

  4. Mon expérience est que les écureuils n’aiment pas les oignons, mais une boîte de carton donnera une protection vraiment certain!

  5. Merci pour les renseignements. J’en ai planté un l’année dernière et j’ai été très étonné de voir des petits oignons au bout des tiges. C’est plutôt curieux !

  6. Steve Chretien

    Bonjour,

    Je vais peut être ressortir un vieil article de la boule à mite, mais avec la pandémie qui donne un regain à l’horticulture, cette article fort intéressant est un gros plus pour les gens curieux des légumes hors normes comme ces variétés d’oignons.

    Puisqu’il y a beaucoup d’informations contradictoires sur internet, je préfère m’en remettre aux bons conseils d’un expert en la matière.
    J’ai cru comprendre que ces oignons ne sont pas très visités par les polinisateurs lors de mes lectures sur le sujet sur différents sites web. Alors en théorie, nul besoin de polinisation, ce qui alors permet de les faires pousser à l’intérieur ET d’obtenir des bulbilles.
    Est-ce exacte?
    Si oui, super, si non, est-ce qu’il y a des risques pour les plants?
    Je les fais pousser dans une petite serre près d’une fenêtre.
    Je suis conscient que, qui dit plein soleil dit une seule fenêtre ne permet pas une luminosité suffisante pour la survie des plants.
    C’est pourquoi j’y ai installé des lampes de croissances del.
    Pour le moment, tout semble bien se dérouler.
    Les plants semblent grandir rapidement. Mais est-ce qu’une croissance trop rapide peut être un risque pour les plants?
    Et dernière petite question, si la culture en intérieur en serre ne cause aucun problème, qu’elle grandeur de pot recommandez vous pour 4 plants?

    Merci

    • Cet oignon ne fleurit pas; les bulbilles remplacent les fleurs. Donc, aucune pollinisation n’est nécessaire.

      Je ne vois pas pourquoi votre méthode ne fonctionnerait pas, mais je n’ai pas d’expérience avec cette plante à l’intérieur. Peut-être que cela n’a jamais été tenté! Aucun problème pour la production de feuilles, mais en général, chez les oignons, la production de fleurs/bulbilles et aussi la formation de bulbes à la base est géré au moins partiellement par une longueur de jour variable. Il serait peut être sage d’augmenter graduellement la longueur du jours pour simuler l’été, puis de la baisser pour simuler la situation après le solstice d’été.

  7. André Perreault

    Je connais ces alliacées, moi ceux que je cherche seraient une variété d’Échalotte que j’achètes en épicerie avec la mention produit du Canada Mais les bulbes atteignent 10 cm de longueur par 4-5 cm de diamètre; je ne trouve rien chez les grainetiers / vendeur de semence ou bulbe usuels

  8. Il y a plusieurs d’alliacées patrimoniales qui circulent et que personne n’arrive à identifier. Est-ce un oignon? Une échalote? Autre? Sans doute des variétés d’autrefois. Il nous faudrait un expert en alliacées pour mettre un peu d’ordre là-dedans.

  9. Je viens de recevoir des bulbiles: on peut les mettre en terre au printemps? Merci…

Répondre à Steve Chretien Annuler la réponse.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :