Truc du jour

La forêt: l’ultime aménagement pour le jardinier paresseux

20150609La beauté d’une forêt naturelle pour le jardinier paresseux est qu’elle ne demande presque aucune intervention de sa part. Enfin un aménagement paysager qu’on peut réellement regarder de son hamac sans jamais s’en relever! Vous n’avez rien à faire… ou si peu.

Si un arbre dépérit, qu’il meurt! Si un autre menace de tomber, qu’il tombe! Un arbre mort, un tronc couché au sol dans une forêt, ça fait partie du système. Où pensez-vous que les oiseaux de la forêt nichent sinon dans les arbres morts? Et le tronc couché par terre sera rapidement envahi d’une foule d’animaux et de plantes, stimulés par sa lente décomposition.

D’accord, si un arbre menace de tomber sur votre voiture, vous devez agir (déplacez l’auto, peut-être) mais autrement, avec la forêt vous avez l’ultime aménagement paysager pour les paresseux: beau comme tout et rien à faire pour l’entretenir!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

5 comments on “La forêt: l’ultime aménagement pour le jardinier paresseux

  1. johanne piche

    Je ne sais pas pourquoi mon voisin a décidé de passer son tracteur sur son terrain inhabité et sur lequel il ne construira pas. On était bouche-bée mon conjoint et moi car c’était plein de fougères et de renouées et d’autres plantes….Pourtant on lui avait dit que ça ne nous gênait pas du tout et que ça faisait un beau sous-bois à regarder de notre véranda! 🙁 Déçue!

  2. johanne piche

    Qu’est-ce qu’on peut lui dire pour pas qu’il recommence?

    • Il faudrait sans doute répéter que la nature vous plaît et que vous aimerez mieux qui ne massacre pas son terrain… mais il n’est pas toujours facile de faire comprendre ça aux gens.

  3. J’aurais aimé vous envoyer la photo d’une forêt qui n’est pas naturelle tout en ayant l’air. Disons tout-de-suite qu’il s’agit d’un minuscule boisé de 200 x 175 pieds que j’essaie de transformer en petite forêt enchantée que l’on pouvait voir enfant dans nos VIewmasters. Il s’agissait des contes de Blanche-Neige ou Cendrillon vus par les dessinateurs de Watt Disney. Une forêt idéalisée !

  4. Solange filion-vaillant

    Je me souviens très bien de la revue Fleurs-Plantes et Jardins. C’est la dernière page que j’ouvrais en premier. celle du jardinier Paresseux. Merci beaucoup pour toutes bonnes lectures.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :