Enterrez le point de greffe

Par défaut
010.K

Sous notre climat, il faut enterre le point de greffe.

On nous offre de plus en plus de plantes greffées (une variété désirable cultivée en la greffant sur une plante sauvage) dans les pépinières: arbres, conifères, rosiers, etc. Souvent ces végétaux sont greffés au pied, c’est-à-dire que la greffe est faite à la base de la plante, près du sol. Normalement on ne plante jamais une plante ligneuse plus profondément qu’elle ne l’était dans son pot d’origine, mais ici cela vaut la peine de faire une exception.

C’est que le point de greffe, cette marque habituellement boursouflée à la base de la plante et qui indique le point de jonction entre le greffon (plante désirable) et le porte-greffe (plante sauvage) demeurera un point faible durant toute la vie de la plante, sujet au gel, aux fractures, aux fêlures, aux infestations d’insectes et de maladies, etc. Cependant, si vous l’enterrez, il y a d’excellentes chances que le greffon puisse «s’affranchir» de son porte-greffe et produise ses propres racines, devenant ainsi autonome, ce qui le met à l’abri de ces problèmes. Il n’est pas nécessaire de l’enfouir beaucoup: un mince 2 à 5 cm suffira.

De plus, recouvrir le point de greffe sous le sol tend à étouffer les drageons qui repoussent si souvent à la base des végétaux greffés.

Une exception

20150509B

Le porte-greffe nanisant des fruitiers est l’un des rares qu’on ne devrait pas enterrer.

Il y a, paraît-il, une exception à toute règle, et c’est le cas ici. Parfois le porte-greffe n’est pas une variété sauvage, mais une variété sélectionnée spécifiquement pour contrôler la taille éventuelle du greffon. C’est le cas des fruitiers nains et semi-nains. Le porte-greffe utilisé est alors une variété aux racines restreintes, ce qui limite la croissance future de l’arbre, le laissant à une taille naine ou semi-naine. Dans ce cas, le point de greffe est normalement situé non pas presque au niveau du sol, mais à une hauteur de 5 à 10 cm, et il ne faut pas l’enterrer.

Publicités

7 réflexions sur “Enterrez le point de greffe

  1. François Doyon

    Le porte-greffe « sauvage » sert à donner plus de vigueur à la variété greffé. dans le cas des rosiers, il sert souvent à améliorer leur rusticité. Il ne faut pas enterrer les ponts de greffe!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s