Categories

Recherche

Nos partenaires

Une barrière anti-insectes

20150507DUn des «pesticides» les plus curieux qui soit est la couverture flottante, aussi appelée toile flottante (floating row cover en anglais). Il s’agit d’une étoffe transparente et très légère qui laisse passer l’eau de pluie, l’air et, bien sûr, la lumière du soleil. En théorie, ce produit offre aux légumes semés tôt au printemps quelques degrés se protection contre le gel… mais je pense que la plupart des jardiniers qui s’en servent l’utilisent davantage pour protéger leurs cultures contre les insectes nuisibles. Voici comment elle fonctionne.

20150507B

Des doryphores (bibittes à patate) bien frustrés! Ils peuvent voir et sentir leur plante-hôte, la pomme de terre, sans pouvoir l’atteindre.

Il s’agit de recouvrez lâchement le rang ou le carré d’un légume susceptible à un insecte prédateur quelconque de la toile flottante et de la retenir sur les bords avec des piquets, des briques ou des pierres, sinon elle partira vite au vent. Quand les plants lèvent, l’insecte trouve vite sa proie préféré par l’odeur qu’elle dégage et se pose sur la couverture, prêt à bouffer. Mais horreur! Il ne peut pénétrer la barrière. Il fait les cents pas, tourne en rond, mais il n’y a rien à faire. Affamé, il finit par s’en aller ou encore, il meurt tout simplement, faute de pouvoir se nourrir.

La toile est tellement légère qu’elle lève avec les plantes à mesure de leur croissance, donc il n’y a pas besoin d’une structure de support (ce n’est un tunnel ou une mini-serre), même si beaucoup de jardiniers plus zélés en installent. 20150507A

Le défaut de la couverture flottante est qu’il peut tenir les plantes trop au chaud pendant les périodes de canicule. Enlevez-la alors. Vos plants sont alors exposés aux insectes encore, mais normalement, après le premier cycle de leur ennemi. Et habituellement, la population locale du prédateur, privé de sa source principale de nourriture au début de la saison, est désormais tellement réduite qu’elle ne cause plus de dégâts dignes de mention. De plus, vos plants seront alors mieux développés et donc plus en mesure de résister si une deuxième génération de l’insecte devait se présenter.

Pour que cette technique soit efficace, par contre, il faut toujours faire une rotation de cultures, sinon, quand l’insecte sort du sol au printemps, là où se trouvait sa plante-hôte de l’an dernier, ils se trouvera à l’intérieur de votre barrière anti-insectes et pourra alors s’en donner à cœur joie. Pas trop efficace, n’est-ce pas?

La couverture flottante est très utile contre une vaste gammes d’insectes: piérides et altises sur les choux, doryphores sur les pommes de terre, mouches de la carotte sur les carottes, teigne du poireau sur les oignons et les poireaux, etc. Il permet de produire d’excellentes récoltes sans que vous ayez à utiliser des insecticides… et moins qu’on utilise des insecticides, même biologiques, mieux que c’est pour l’environnement.

Meilleurs résultats, moins d’efforts? La couverture flottante est l’outil parfait pour le jardinier paresseux!

Étiquettes + Couverture flottante, Barrière anti-insecte, Barrière anti-bibitte, Toile flottante


commentaire sur "Une barrière anti-insectes"

  1. Hélène dit :

    Est-ce bien cher? Est-ce que la plupart des centres jardin en ont ou est-ce une commande
    spéciale? Merci !

  2. Andrée Giguère dit :

    Est-ce que cela pourrait être utilisé au printemps contre les oiseaux lors de la réparation de petites zones de gazon resemées après le passage des mulots?

  3. Marie-Ève dit :

    Bonjour,
    Pouvez-vous m’indiquer où il est possible de trouver une couverture flottante, j’ai fais deux jardineries et personne ne semblait savoir ce que c’était.
    Merci!

  4. […] vos plantes en premier lieu: une canette enfoncée autour d’un plant peut éloigner les vers gris, couvrir une culture d’une couverture flottante permettra d’éviter que de les ravageurs […]

  5. […] Mon «pesticide» préféré contre les chenilles, par exemple, demeure la récolte manuelle… ou encore je recouvre la plante susceptible aux chenilles (notamment les crucifères) d’une couverture flottante. […]

  6. […] Attention: si vous avez eu des problèmes avec la teigne du poireau (un insecte qui s’attaque aux feuilles des oignons) dans le passé, il serait sage de recouvrir vos jeunes oignons d’une couverture flottante après la plantation et de laisser cette protection en place jusqu’à la mi-juillet. Voici quelques renseignements sur cette technique. […]

  7. Geneviève dit :

    Bonjour,
    J’étais bien fière hier, d’admirer mes toiles flottantes par-dessus les oignons et l’ail qui sortent à peine de terre. J’avais une petite inquiétude cependant: est-ce que la pluie allait les traverser? En rentrant ce soir, sous une pluie assez intense justement, je les ai retirées parce que l’eau s’accumulait sur les toiles et le sol dessus restait complètement sec… pourtant j’ai bien acheté les fameuses toiles Quest. Est-ce que j’aurais dû patienter encore?
    Merci à l’avance!

  8. Geneviève dit :

    Oups, je voulais écrire bien sûr “et le sol en-dessous restait complètement sec… “

  9. […] Couverture flottante  […]

  10. […] à travers d’autres végétaux. Ou on peut couvrir les plantes de pomme de terre d’une couverture flottante. Si vous choisissez d’utiliser des insecticides, préférez un produit qui n’est pas […]

  11. […] loin la meilleure méthode de contrôle pour un potager familial est l’utilisation d’une couverture flottante (voile anti-insecte) posée tôt au printemps. Pour que cela fonctionne, il faut aussi faire une […]

  12. Michelle dit :

    Bonjour!
    Tous mes plants de concombre, courge et succinique sont infectés de la chrysomèle rayé. Hier J’ai installé une toile géotextile et ce matin j’ai détruit les bibittes accumulées dans les fleurs. Dans la journee j’en ai trouvé d’autres. Demain je compte faire la même chose. Mais la grande question est-ce que je vais avoir des légumes quand même? Que puis-je faire d’autre?

  13. Michelle dit :

    Je voulais ecrire zucchini ?

  14. […] choisissez-en de petits de moins de 16 mm. Vous pouvez aussi recouvrir vos oignons d’une couverture flottante, qui vous fera gagner 1 ou 2 degrés Celcius. Si vous mettez 2 épaisseur de couverture, vous […]

  15. […] méthode la plus efficace est de couvrir les plantes ou les semis au printemps avec une couverture flottante (voile anti-insectes). Pour que cela soit efficace, il faut évidemment faire une rotation de […]

  16. […] On peut couvrir les légumes et les petits fruits de couvertures flottantes afin de les protéger. Il faut placer la protection en début de saison, avant que les scarabées […]

  17. […] mais pour les autres insectes, il est parfois plus facile de recouvrir les plants d’une barrière anti-insectes (couverture flottante) en début de saison; ainsi les insectes ne peuvent même pas les […]

  18. […] méthode de prévention est de faire une rotation de cultures puis de recouvrir le secteur d’une couverture flottante (voile anti-insectes) dès le semis, donc au printemps. Les adultes qui se réveillent au printemps […]

  19. lucie mager dit :

    Bonjour, quel est l’effet des toiles flottantes sur les crapauds ou autres prédateurs bénéfiques? Vaut=il mieux rechercher l’équilibre avec les prédateurs ou prévenir les infestations d’insectes nuisibles avec ces toiles?

    • Les crapauds et autres prédateurs peuvent quand même consommer les insectes exclus par la barrière et cette barrière ne leur est pas nuisible comme tel. Il faut comprendre qu’un potager est un milieu hautement artificiel. On encourage certaines plantes à pousser et élimine les autres, on encourage certains insectes à visiter et on élimine les autres. Pour trouver un équilibre parfait, il faudrait laisser la nature reprendre le contrôle. Ainsi, les légumes, trop fragiles, disparaîtront. Je préconise un contrôle en douceur des insectes nuisibles aux cultures, ce qui ne nuit pas aux bénéfiques.

  20. Maurice Vaney dit :

    Merci pour le conseil de mettre une toile flottante.
    Cependant ma plantation d’ail( une première!) est attaquée assez sérieusement,probablement la teigne,est- Il utile de mettre cette toile une fois que l’invasion s’est produite?
    Sinon,à part de faire ne neuvaine( ce qui est une approche bio ,si je ne me trompe) y a-t-Il kek chose à faire?Une chance quand même d’avoir une récolte?faut-Il me résoudre à arracher les plants attaqués?

    • La toile est inutile cette année. C’est plutôt en prévention. Vous ne pouvez qu’essayer d’écraser les larves dans les feuilles si vous les voyez. Si vous les voyez exposées (peu probable), une vaporisation aux Btk (bio) peut fonctionner, mais il ne pénètrera à l’intérieur de la feuille.

  21. […] peut couvrir les légumes et les petits fruits de couvertures flottantes ou “toile flottante” (“covering row” en anglais) afin de les protéger : ce type de toile […]

  22. Melanie dit :

    Bonjour! Que faire si j’ai des charançons des vignes dans mon potager?

  23. […] peut combiner la rotation avec l’utilisation d’une barrière anti-insectes, comme la couverture flottante, pour vaincre même les insectes volants. Une simple rotation en […]

  24. Francine Nadeau dit :

    Bonjour j’ai des pleins jour blancs peut-on protéger mes plants de choux quand les papillons blancs serons arriver est- ce une bonne idée merci d’avance

  25. […] Couverture flottante. Photo: hort.extension.wisc.edu […]

  26. Marie-Josée dit :

    Je suis en trains d’installer des « filets » ou toiles flottantes pour protéger mes légumes contre l’invasion des scarabées japonais, je me demandais si celles-ci gêneraient la pollinisation des tomates, aubergines, concombres, poivrons, etc.. Merci à l’avance pour votre réponse.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!