Truc du jour

Le ménage printanier d’un jardinier paresseux

20150503Le jardinier paresseux ne fait pas de ménage à l’automne… mais au printemps, il y a un peu de ménage à faire. Ramassez les déchets: papiers, sacs de plastique, frisbees, etc. et aussi les branches tombées au cours de l’hiver. Ramassez les feuilles mortes tombées dans les sentiers et les stationnements, mais pas dans les plates-bandes, car elles sont déjà en train de se décomposer et d’enrichir le sol. La plupart disparaîtront toutes seules au cours des semaines à venir et quant aux autres… appelons-les «du paillis». Quant aux tiges des vivaces restées debout, cassez-les et déposez-les par terre, au pied de la plante qui les avait produites. Après tout, en se décomposant, elles vont enrichir le sol. Et voilà: le ménage est terminé!

Si vous avez la chance d’avoir un sous-bois chez vous, félicitations. Vous aurez encore moins ménage à faire que le jardinier moyen. En effet, si vous faites un minimum de ménage dans les plates-bandes qui bordent le boisé, elles cacheront de la vue les petites irrégularités dans la forêt et vous n’aurez aucun ménage du tout à faire… sauf peut-être ramasser les sacs de plastique et papiers volages!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

0 comments on “Le ménage printanier d’un jardinier paresseux

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :