Truc du jour

Le ménage printanier d’un jardinier paresseux

20150503Le jardinier paresseux ne fait pas de ménage à l’automne… mais au printemps, il y a un peu de ménage à faire. Ramassez les déchets: papiers, sacs de plastique, frisbees, etc. et aussi les branches tombées au cours de l’hiver. Ramassez les feuilles mortes tombées dans les sentiers et les stationnements, mais pas dans les plates-bandes, car elles sont déjà en train de se décomposer et d’enrichir le sol. La plupart disparaîtront toutes seules au cours des semaines à venir et quant aux autres… appelons-les «du paillis». Quant aux tiges des vivaces restées debout, cassez-les et déposez-les par terre, au pied de la plante qui les avait produites. Après tout, en se décomposant, elles vont enrichir le sol. Et voilà: le ménage est terminé!

Si vous avez la chance d’avoir un sous-bois chez vous, félicitations. Vous aurez encore moins ménage à faire que le jardinier moyen. En effet, si vous faites un minimum de ménage dans les plates-bandes qui bordent le boisé, elles cacheront de la vue les petites irrégularités dans la forêt et vous n’aurez aucun ménage du tout à faire… sauf peut-être ramasser les sacs de plastique et papiers volages!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 500 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

0 comments on “Le ménage printanier d’un jardinier paresseux

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :