Categories

Recherche

Quand les tomates voient rouge

Pour des raisons encore un peu imprécises, on sait que certaines couleurs peuvent stimuler la croissance des tomates, notamment le rouge. On croit qu’il fonctionne en réfléchissant un certain spectre de la lumière vers la plante, ce qui à son tour déclenche la photosynthèse avec le résultat de stimuler la croissance et une développement accéléré. Ainsi si vous étalez du paillis de plastique rouge sous les plants de tomate, ils pousseront mieux, les tomates mûriront plus rapidement et la récolte sera même augmentée… de jusqu’à 20% si on en croît le chiffre souvent cité sur l’emballage de ce type de paillis. Il faut quand même dire qu’une partie de cette production accrue vient du fait que les paillis de plastique (peu importe la couleur) réchauffent le sol, ce qui stimule également une croissance plus rapide. Le paillis de plastique rouge serait efficace aussi pour la plupart des autres légumes fruitiers: melons, poivrons, courges, concombres, etc., même pour les fraisiers. Vous pouvez trouver justement du paillis rouge vendu... Lire la suite >

Coup de cœur du jardinier paresseux

Les hacquetias (Hacquetia epipactis) sont présentement en fleurs dans mon sous-bois… et quelle floraison originale! On dirait une fleur à 6 pétales jaune vert lumineux avec un cœur jaune en dôme. En fait, cependant, les vraies fleurs, petites et jaunes, composent le disque central et les «pétales» sont des bractées. Leur coloration saisissant illumine les sous-bois où elles poussent comme des étoiles perçant la noirceur. La floraison commence tôt au printemps (à la mi-mai chez moi) et se poursuit très longtemps: jusqu’en juillet. Les fleurs s’élèvent à peine au-dessus d’une rosette de feuilles dense et symétrique de 7-10 cm de hauteur par 30 cm de diamètre. Les feuilles sont en forme de bouclier, avec cinq lobes profonds et à l’extrémité doucement incisée. Elles sont vert moyen et persistent tout l’été. Hacquetia epipactis est une plante monotypique et est donc la seule espèce du genre Hacquetia, nommé pour le médecin botaniste autrichien du 19e siècle Balthasar Hacquet. Il est indigène aux forêts montagneuses... Lire la suite >

Enfin le temps de planter?

Quand est-il vraiment sécuritaire de faire nos semis et nos plantations en pleine terre? Et même en pot? Quand il y n’y a plus de risque de gel, d’accord, mais… les nuits fraîches nuisent aussi au succès de nos plantations et de nos semis. Donc, même si le gel du 23 mai dernier n’a pas touché votre jardin (fiou!), vos plants de tomate, de poivrons, d’annuelles, etc. déjà en terre ont pris un coup de froid et leur production sera alors ralentie considérablement, car la température a baissé à 3 ou 4?C même à Montréal. Ainsi ils ne seront pas en avance sur les plantations faites sous des températures plus clémentes, mais plutôt en retard. Il aurait fallu attendre un peu plus longtemps pour vraiment obtenir un beau succès. Ma boule de cristal… en ligne! Voici ma façon de déterminer quand planter et semer les végétaux fragiles au froid (j’inclus dans ce groupe les tomates, les poivrons, les aubergines, les concombres, les courges, les... Lire la suite >

Des clématites «faciles»

Les clématites ont la réputation, d’ailleurs assez juste, d’être capricieuses. Parfois une plante pousse à merveille alors que sa voisine, le même cultivar, languit. Pourtant les conditions sont identiques! Une façon d’éviter ce problème consiste à planter des variétés reconnues pour leur facilité de culture. La liste suivante (non exhaustive) vous donne des suggestions de clématites «faciles»: Clematis alpina et ses cultivars (‘Columbine’, ‘Francis Rivis’, ‘Jacqueline du Pré’, ‘Ruby’, etc.) zone 3 C. ‘Arabella’ zone 5 C. ‘Betty Corning’ zone 4 C. ‘Countess of Lovelace’ zone 3 C. ‘Elsa Spath’ zone 3 C. ‘Ernest Markham’ zone 4 C. ‘Gipsy Queen’ zone 4 C. ‘Guernesy Queen’ zone 4 C. ‘Hagley Hybrid’ (‘Pink Chiffon’) zone 3 C. heracleifolia zone 3 C. ‘Huldine’ zone 3 C. integrifolia zone 3 C. ‘Jackmanii’ zone 3 C. ‘Jackmanii Alba’ zone 3 C. ‘Jackmanii Superba’ zone 3 C. ‘Lady Betty Balfour’, zone 3 C. macropetala et ses cultivars (‘Bluebird’, ‘Markham Pink’, ‘Rosy O’Grady’, ‘White Swan’, etc.) zone 4 C. ‘Madame Baron-Veillard’ zone 3 C. mandschurica zone 3 C. ‘Marie Boisselot’ zone 3 C. ‘Nelly Moser’, zone 3 C. ‘P.B. Truax’, zone 4 C. ‘Perle d’Azur’, zone 3 C. ‘Ramona’ zone 3 C. recta zone 4 C. ‘Rooguchi’ zone... Lire la suite >

Un haricot ornemental… et comestible!

Le haricot d’Espagne (Phaseolus coccineus) est un haricot grimpant très vigoureux que vous trouverez dans les catalogues de semences… dans la section des fleurs annuelles. Justement, avec ses fleurs habituellement écarlates, mais aussi blanches, roses ou bicolores selon le cultivar, et son feuillage vert ou doré, c’est une très jolie grimpante qui croît à la vitesse d’un éclair (on dit que l’histoire d’enfants, Jacques et le haricot magique, est basée sur le haricot d’Espagne). Mais il ne faut pas oublier non plus ses gousses délicieuses, longues et vertes, qu’on peut utiliser comme n’importe quel haricot. Il suffit de les récolter jeunes, quand elles sont encores minces, pour obtenir d’excellents haricots verts. Aussi, ses fleurs sont comestibles, même crues, et ajoutent beaucoup de couleur à une salade. Enfin, saviez-vous que cette grimpante est l’une des fleurs préférées du colibri? Encore une bonne raison pour en planter! Les semences de haricot d’Espagne sont disponibles presque partout. Il suffit de semer les grosses graines... Lire la suite >

La pelouse: le plus grand ennemi du jardinier paresseux

À bien des niveaux, la pelouse est le pire ennemi du jardinier qui se veut paresseux. Presque tout autre travail, que ce soit la plantation de vivaces ou la taille de haies, peut toujours attendre une semaine ou deux, ou la saison suivante, ou encore aux calendes grecques, mais la pelouse demande au moins sa tonte hebdomadaire de mai à septembre ou octobre. Même quand vous êtes en voyage, il faut trouver quelqu’un pour vous remplacer: quel enfer! Et ce n’est pas tout: si on écoute les «experts» (i.e. les gens qui ont des produits à nous vendre!), il faut de plus fertiliser plusieurs fois par année, traiter les insectes nuisibles, les mauvaises herbes et les maladies, rouler, déchaumer et aérer, et j’en passe. L’enfer, je vous le dis! Retenez cette idée, même si vous ne pouvez l’accepter immédiatement, car un jour elle changera complètement votre façon de jardiner. Car la solution «au plus grand ennemi du jardinier paresseux» est... Lire la suite >

Le responsable des semis fauchés!    

Que c’est choquant! Vous vous levez le matin pour faire la tournée de votre potager, en parfait état la veille, pour trouver des  jeunes plants fauchés, coupés à la base. Qui aurait bien pu faire ça? La réponse est le «ver gris», la larve d’un papillon de nuit appelé noctuelle (Euxoa spp.). Le papillon pond ses œufs dans le sol à l’automne ou tôt au printemps, souvent dans des mauvaises herbes ou des graminées près du jardin. Le ver est souvent de couleur grisâtre et s’enroule en C quant il est dérangé. Le ver gris peut causer des dommages considérables aux jeunes plants, surtout aux légumes, mais aussi aux semis d’annuelles, de vivaces et autres. À son éclosion à la fin du printemps, le ver commence à sortir du sol la nuit et gruge la base de la plante qui écrase au sol. Quand cela arrive, il faut faire un peu de prospection. Avec une lampe de poche, allez dans... Lire la suite >

Un rosier mort peut en cacher un autre

Comme c’est bizarre: vous avez planté un rosier hybride de thé à grosses fleurs doubles rouges et, l’année suivante, il fleurit… avec de petites fleurs simples blanches. Est-ce une mutation? Un miracle? Ni l’un ni l’autre! Il arrive très souvent que les rosiers greffés meurent au cours de l’hiver, mais que le porte-greffe, qui n’est pas mort, repousse à la place du rosier désiré. Les rosiers suivants risquent de paraître, car ce sont les rosiers les plus souvent utilisés comme porte-greffes: Rosa canina (petites fleurs simples roses), R. multiflora (très petites fleurs simples blanches) ou R. ‘Dr. Huey’ (petites fleurs semi-doubles rouge foncé), On peut même détecter la substitution avant la floraison: les repousses sont plus minces et moins dressés que les tiges du rosier d’orgine et les feuilles aussi sont différentes: plus petites et composées de plus de folioles. Cette transformation malheureuse arrive sous tous les climats, mais encore plus souvent sous les climats froids, car les si populaires rosiers buissons,comme les hybrides de thé, les grandifloras et les floribundas, ne... Lire la suite >

Jarre à fraisier pour les fines herbes

De nos jours, la jarre à fraisier, ce pot dressé aux nombreuses poches de plantation, est rarement utilisé pour les fraisiers, mais davantage pour les plantes ornementales. Mais il convient aussi très bien aux fines herbes. Plantez-en dans les différentes poches et aussi au sommet et vous voici avec un petit jardin de fines herbes très mobile! Il n’y a pas de difficulté à bien arroser un petit pot à fraisiers à quatre poches de plantation, mais dans les pots plus hauts à six poches ou plus, arroser convenablement les poches inférieures est embêtant. En fait, on a beau arroser par le haut, les plantes du haut absorbent toujours l’eau qui ne se rend pas aux plantes des poches inférieures et elles souffrent alors d’une sécheresse chronique. Le problème est pourtant vite réglé quand vous le savez d’avance. Achetez un tuyau de PVC de 2,5 cm et d’une longueur égale à la hauteur du pot et aussi un bouchon de... Lire la suite >

Comment contrôler le lierre terrestre dans le gazon

Parfois le lierre terrestre envahit les gazons. Photo: www.pleinevie.fr Le lierre terrestre (Glechoma hederacea) est une plante couvre-sol parfois cultivée comme couvre-sol. Par contre, il s’est échappé de la culture et est devenu une mauvaise herbe dans plusieurs régions. La première question à se poser est alors: est-ce que la présence du lierre terrestre dans un gazon est vraiment problématique? Un gazon infesté de lierre terrestre est aussi résistant qu’un gazon de graminées, même plus. Et il demeure vert tout l’hiver et produit de jolies (mais très petites) fleurs. Il est même médicinal, utilisé pour traiter, entre autres, les maux de gorge et les effets de la grippe. Dans un monde où l’on prône de plus en plus la diversité des espèces dans un gazon en santé afin de réduire les impacts environnementaux négatifs d’un gazon composé uniquement de graminées, cette plante n’est probablement pas une ennemie, mais plutôt une amie. Mais tout le monde ne voit pas la situation... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!