Truc du jour

Une hormone pour faciliter l’enracinement

20150325APour obtenir un meilleur taux de succès avec les boutures difficiles à enraciner, notamment les boutures ligneuses, appliquez une hormone d’enracinement. On peut l’appliquer sur l’extrémité inférieure de la tige avec un coton-tige ou encore, plonger l’extrémité de la bouture directement dans l’hormone. Secouez bien pour enlever le surplus: un excès d’hormone peut inhiber le développement des racines. Ensuite, vous insérez la bouture dans un pot de terreau humide et vous la cultivez à l’étouffée (sous un sac ou un dôme de plastique transparent). Quand de nouvelles feuilles apparaissent, vous pouvez enlever la protection: c’est signe que la plante est bien enracinée.

20150325B
Préparation de l’eau de saule

Ou encore, vous pouvez fabriquer votre propre hormone d’enracinement-maison à partir de tiges de saule. Il suffit d’écraser au marteau quelques rameaux fraîchement coupés de de saule et de les laisser macérer dans un verre d’eau pendant 24 à 72 heures. Cette eau, appelée «eau de saule», contiendra des hormones d’enracinement naturelles. Placez vos boutures dans cette eau jusqu’à ce que vous voyez un début d’enracinement (de petites bosses blanches ou jaunes sur la tige), puis transférez-les dans un terreau commercial. Le bouturage n’est pas plus compliqué que ça !

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

0 comments on “Une hormone pour faciliter l’enracinement

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :