On sème les pétunias à la St-Joseph

Par défaut

20150319FLe 19 mars est la fête de Saint Joseph… et la date à laquelle, habituellement, on sème les pétunias à l’intérieur. C’est pour cette raison qu’on les appelle traditionnellement des «saint-josephs»! Donc, en cette journée de semis de l’annuelle la plus populaire au monde, regardons un peu l’histoire et la culture du pétunia.

Histoire

20150319A

Petunia integrifolia

Le pétunia est une plante vivace sud-américaine traitée comme annuelle chez nous, car il ne survit pas à nos hivers froids. C’est le botaniste français Antoine-Laurent de Jussieu qui nomma le genre en 1803. Il a choisi le nom Petunia, car la plante était proche parent du tabac (Nicotiana tabacum), alors appelé «pétun» en France. Il y a une vingtaine d’espèces de pétunia, mais deux surtout ont été utilisés pour créer le pétunia des jardins que nous connaissons (Petunia x atkinsiana): P. axillaris, à fleurs blanches parfumées, et P. integrifolia, à fleurs pourpres.

Les pétunias sauvages ont des ports très variés, allant de rampant à buissonnant à dressé. Les feuilles sont alternes et simples, généralement poilues et presque toujours collantes. Les feuilles collantes servent à attraper de petits insectes, car le pétunia est insectivore. Les fleurs sont en forme de trompette et attirent les colibris, les papillons et les abeilles.

20150319B

Petunia ‘Black Velvet’

Pendant longtemps, il n’y avait que des pétunias à fleurs violettes, roses ou blanches, mais aujourd’hui la gamme des couleurs est complète. Le premier pétunia rouge date de 1953 et le jaune a suivi en 1977. Le premier pétunia noir, ‘Black Velvet’, ne date que de 2011! De plus, on trouve des pétunias bariolés, marbrés, doubles et semi-doubles, à marge frangée ou ondulée, à feuillage panaché et beaucoup plus encore.

Cultivez des saint-joseph

Théoriquement, on pourrait semer les pétunias en pleine terre, mais si oui, la floraison ne surviendra à la fin de l’été. En faisant des semis à l’intérieur, on s’assure d’une floraison plus précoce, dès le début de juin, floraison qui se poursuivra tout l’été.

483.KLes pétunias ne sont pas difficiles à semer, mais les graines sont très petites, comme de la poussière. On les sème alors à la volée (voir image). Remplissez pot ou plateau de terreau artificiel humide et semez les graines en surface, sans les couvrir. Pressez-les plutôt avec un petit bloc de bois pour qu’elles adhèrent au terreau, puis vaporisez légèrement avec de l’eau tiède. Couvrez le contenant avec un dôme ou un sac de plastique transparent et placez-le dans un endroit moyennement éclairé (les graines ont besoin de lumière pour germer) et à température assez chaude : 21 à 24 °C. Un emplacement sous une lampe fluorescente conviendra parfaitement.

Les graines devraient lever en 7 à 10 jours. Enlevez alors le dôme ou sac et exposez les plantes à plus de lumière: le plein soleil (devant une fenêtre exposée au sud, par exemple) ou placez-les à 10 à 15 cm d’une lampe fluorescente allumée de 14 à 16 heures par jour. Baissez aussi la température, si possible.

20150319DQuand les semis commencent à se toucher, repiquez-les dans des pots individuels ou des six-packs. Fertilisez-les toutes les deux semaines avec un engrais tout usage et arrosez-les quand le terreau est sec au toucher. Pour une plante plus fournie, pincez l’extrémité de la tige quand elle atteint 15 cm de hauteur. Enfin, à la fin de mai ou en juin, acclimatez les plants aux conditions extérieures. On peut les repiquer en pleine terre quand la température du sol atteint 15°C. Et on peut bien sûr les planter en bac ou en balconnière aussi.

Pour une bonne floraison, il faut aux pétunias le plein soleil, un sol relativement riche et des arrosages quand le sol commence à s’assécher. Un arrosage ou une pluie hebdomadaire suffit généralement pour les pétunias cultivés en pleine terre, mais il n’est pas rare de devoir arroser un pétunia cultivé en pot ou panier tous les jours s’il fait chaud.

Boutures de pétunias

20150319E

Boutures enracinées dans une jardinerie à Québec.

Voilà pour la culture à partir de semis, mais certaines lignées, comme les Supertunias, ne sont pas offertes sous forme de semences. Les pépiniéristes les produisent par bouturage, une technique plus coûteuse, ce qui explique pourquoi ces variétés coûtent si cher au printemps. Vous pouvez acheter des alvéoles de pétunias bouturés à bon prix entre la mi-février et la fin d’avril: il suffit de les ramener à la maison et de les repiquer dans des pots de 10 cm (4po). Le régime expliqué pour les semis (lumière intense et arrosages et fertilisations régulières) s’applique aux boutures enracinées aussi.

Habituellement, on laisse les pétunias geler la fin de la saison estivale, mais il est possible de rentrer des boutures et de les cultiver à l’intérieur pendant l’hiver. Idéalement, vous prendrez vos boutures tôt, à la fin d’août, car les boutures prises tardivement s’enracinent difficilement. Pincez vos «pétunias de fenêtre» de temps en temps et, au mois de mars, ils auront de nombreuses branches que vous pourriez rebouturer afin de produire tous les plants qu’il faut pour remplir vos pots et platebandes estivales.

À bien y penser, je crois que Saint Joseph aurait été fier de la plante qui porte son nom!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s