Truc du jour

Le surfaçage: quand vous ne pouvez pas rempoter vos plantes d’intérieur

278.KQuand une plante d’intérieur reste trop longtemps dans le même pot, le terreau y devient contaminé de sels minéraux. Vous pouvez les voir, car ils forment une croûte blanche ou jaunâtre sur la paroi du pot et même sur la partie inférieure des tiges de votre plante. Théoriquement vous devriez rempoter une plante dont le sol est ainsi contaminé ou, à tout le moins, lessivez le terreau. Mais il existe des situations où rempoter ou lessiver est difficile ou impossible, notamment quand la plante est dans un si gros pot que la dépoter ou même la placer dans l’évier sont essentiellement impossibles. Ou encore, quand vous avez laissé une plante d’intérieur grimpante se fixer sur un mur… ou que le pot est fixé en permanence au plancher ou au mur. Que faire alors pour garder la plante en bon état?

Heureusement, vous pouvez maintenir une plante dans le même pot pendant 5, 7, 10 ans et même plus en mettant en pratique le surfaçage! Il s’agit de gratter les 2 à 4 premiers centimètres de terreau et de mettre cette couche au compost, puis de remplacer le terreau supprimé avec un terreau frais. C’est que les sels minéraux toxiques migrent vers le haut du pot: en remplaçant la partie contaminée du terreau par du terreau frais, vous permettrez à votre plante de rester en bon état même si vous ne la rempotez pas.

20150310BL’outil habituel pour le surfaçage est la fourchette: oui, directement de la cuisine! Si vous avez une de ces trousses d’outils pour plantes d’intérieur, par contre, le mini-râteau qu’il contient peut aussi servir.

Quand faire un surfaçage? En toute saison, mais vous remarquerez les résultats plus rapidement si vous le pratiquez au printemps, car votre plante sera alors prête à commencer sa croissance annuelle et verra dans le surfaçage un signal qu’il est temps de commencer sa poussée. Après un premier surfaçage, une reprise annuelle est tout à fait a propos.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 500 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

9 comments on “Le surfaçage: quand vous ne pouvez pas rempoter vos plantes d’intérieur

  1. Merci pour l’info, il est très bien penser

  2. Ping : Il est temps de rempoter votre plante d’intérieur quand… | Jardinier paresseux

  3. Bonne chronique, merci. Le soleil est là.

  4. Ping : Signes qu’il faut rempoter votre plante d’intérieur – Jardinier paresseux

  5. Merci pour l’information mais comment faire lorsque c’est une fougère ?

  6. Colette Sabourin

    Je possede un beaucarnea recurvata. Au fil des ans il a produit plusieurs rejetons. Le sais que ce n’est pas commun. Puis-je les séparer et les rempoter

  7. Francoise Laberge

    Bonjour j’ai un montera deliciosa qui a plus de 35 ans dans un pot de 24 pouces. Étant difficile a rempoter, je taillais et rempotais environ aux 3 ans parce qu’il n’y avait plus d’espace suffisant dans la pièce ou il était . Je l’ai changé d’endroit pour qu’il puisse prendre ses aises et arrêter de le tailler, mais j’ai fait un gaffe en ne le laissant dans son terreau plus de 3 ans . Les pointes de ses feuilles brunissent. Je ne bois aucun cerne blanc, mais j’ai lu que c’était une accumulation de sels minéraux. Je vais repartir à neuf en le taillant malheureusement et en changeant son terreau. Dans 2-3 ans je pratiquerai le surfaçage mais ses racines ne vont pas envahir le pot et éliminer le terreau?

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :