Quand un arbre craque par temps froid

Par défaut

20150227Une gélivure (frost crack) est une fissure dans l’écorce d’un arbre qui paraît au cours de l’hiver, surtout sur un jeune arbre qui pousse dans un emplacement exposé au soleil. La théorie voulait qu’elle soit causée quand une baisse subite de la température surprend l’arbre qui n’était pas encore préparé au froid. Les cellules de l’aubier, pleines de sève, prennent de l’expansion à cause du froid et l’écorce éclate, parfois avec bruit (on dirait un coup de fusil!). Mais si c’était le cas, tous les arbres du secteur auraient subi des dommages: pourquoi la gélivure ne touche-t-elle habituellement qu’à un arbre çà et là?

Des études plus approfondies, menées notamment par le chercheur américain Dr Alex Shigo, montre que la situation est plus compliquée que cela. Le froid, en fait, ne fait que déclencher le symptôme, la gélivure est en fait reliée à des blessures internes, notamment causés lors de la transplantation ou par des coups de tondeuse. En effet, quand un jeune arbre est blessé, la pourriture (causé par des champignons microscopiques) s’installe souvent dans les parties endommagées, pourriture qui peut, par la suite, monter plus loin dans le tronc, l’affaiblissant et provoquant un filet de bois pourri à l’intérieur, invisible de l’extérieur. La nouvelle théorie, donc, est que la gélivure a lieu quand le bois pourri à l’intérieur du tronc, plein d’eau, prend de l’expansion par temps froid, faisant pression sur l’écorce, qui alors se fissure subitement.

Pour cette raison, les traitements généralement recommandés pour prévenir les gélivures – soit d’emballer le tronc d’un tissu blanc ou pâle pendant l’hiver – ne sont pas très efficaces. Mieux vaut bien choisir un arbre en santé et le planter en faisant très attention de ne pas endommager ses racines ou son tronc, que ce soit pendant la transplantation ou après. Notamment, l’utilisation d’un paillis autour des arbres fraîchement plantés s’est montré très efficace comme prévention, car il n’est pas nécessaire de tondre près du tronc et la tonte cause beaucoup de dommages aux arbres. Voir Vos outils peuvent être les pires ennemis des jeunes arbres.

Il n’y a rien à faire pour traiter une gélivure: une fois qu’elle est là, elle est là pour longtemps. Il ne faut surtout pas essayer de stériliser la blessure ou d’appliquer une peinture ou pâte d’émondage: ces deux actions tendent à stimuler le développement de champignons nocifs.

Heureusement qu’en général la fente se referme relativement bien et la plupart arbres atteints d’une gélivure vivent longtemps et en assez bonne santé après l’éclatement initial de leur écorce. Mais la blessure, sous forme d’une ligne droite sur le tronc, est souvent encore visible même des dizaines d’années plus tard. Et souvent aussi on découvrira que l’arbre, arrivé à maturité, est creux, bien ce cela ne soit pas un problème en soit. (Voir Un arbre creux ? Pas de panique !) Par contre, si l’arbre était déjà faible ou en mauvais état avant l’apparition de la gélivure, il aura tendance à dépérir ou encore, à se développer faiblement. Mieux vaut alors le supprimer quand il est encore jeune.

Publicités

Une réflexion sur “Quand un arbre craque par temps froid

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s