C’est la saison des boutures de feuille

Par défaut

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Saviez-vous que, dans l’hémisphère nord, les boutures de plantes d’intérieur prennent racine plus rapidement au printemps qu’à d’autres saisons? La meilleure période est entre la fin de février et la mi-mai, lorsque les plantes commencent leur saison de croissance. Et cela s’applique aussi aux boutures de feuille.

Il peut paraître bizarre de penser qu’une plante entière peut pousser à partir d’une seule feuille. C’est l’équivalent de pouvoir régénérer un être humain à partir d’un doigt coupé! Pourtant, c’est possible… pour un nombre limité de plantes. Certaines succulentes (Echeveria, Crassula, Sedum, etc.) produiront même une plante à partir d’une feuille tombée sur le rebord de votre fenêtre! En général, cependant, il faut mettre la bouture en terre pour réussir à la multiplier.

Regardons le cas de la violette africaine (Saintpaulia) qui est assez typique.

422_1-2.KPrélevez une feuille en santé et coupez la base du pétiole (tige de la feuille) nettement, à à entre 45˚ et 90˚. Insérez le pétiole dans un pot de terreau humide sur 1 à 3 cm, à un angle de façon à ce que le limbe de la feuille soit dirigée vers le haut pour mieux capter de la lumière. Une hormone d’enracinement n’est pas nécessaire, mais il est utile de recouvrir l’ensemble d’un dôme ou d’un sac de plastique transparent pour augmenter l’humidité (culture à l’étouffée). Placez la bouture dans un endroit moyennement éclairé et sans soleil direct, mais plutôt chaud (plus de 18˚C la nuit). Après quelques semaines, en général, mais parfois quelques mois, de petites feuilles paraîtront à la base de la feuille-mère: il s’agit de petits plants.

422_3-4.KQuand ces plants ont environ 1/3 de la hauteur de la feuille-mère, dépotez et démêlez-les (il y en a presque toujours plus d’un et parfois 5 ou 6!), les empotant chacun dans leur propre petit pot. Ils peuvent être en fleurs moins de 6 mois plus tard.

Cette même méthode fonctionnera sur le gloxinia, la grassette, les bégonias (surtout les bégonias rhizomateux) et la langue de belle-mère.

20150226CDans le cas de certaines succulentes (Echeveria, Crassula, Sedum, Cotyledon, Kalanchoe, Aeonium, etc.), c’est encore plus facile. Il suffit de coucher une feuille entière sur une potée de terreau à peine humide et, même sans arroser, une plantule se formera à l’extrémité de la feuille. Parallèlement, des racines paraîtront et se dirigeront directement vers le terreau. Ce n’est qu’après que les racines se soient enfoncées dans le terreau qu’il faut commencer à arroser. En quelques mois, vous aurez un beau plant en pleine croissance.

20150226D

Sections de feuille de bégonia rex. Photo: https://thegardenilivein.wordpress.com

On peut même faire des boutures de sections de feuille de plusieurs plantes (violette africaine, gloxinia, streptocarpus, plusieurs bégonias et autres). Il s’agit de couper une feuille en sections, chacune portant une nervure importante, et de les presser dans un substrat humide (encore, une culture à l’étouffée serait nécessaire pour plusieurs). Après quelques semaines ou mois, un bébé plante sortira du substrat.

20150226E

Boutures de section de sansevière. Notez que les plantules perdront leur panachure et seront donc entièrement vertes. Photo: forums.gardenweb.com

Dans le cas de la sansevière, on peut aussi faire des boutures de section de feuille, mais la technique est un peu différente. Coupez la longue feuille en sections de 5 à 15 cm et pressez la partie inférieure de chaque section dans le terreau. (Attention: si vous inversez la bouture par inadvertance, mettant le haut vers le bas, aucune plantule n’apparaîtra!) Avec le temps, un petit plant sortira de chaque bouture. Cette technique fonctionne très bien aussi pour le streptocarpus. La culture à l’étouffée n’est pas nécessaire ni même souhaitable pour la sansevière, mais est très utile pour le streptocarpus.

Notez que, curieusement, si vous faites des boutures de feuille à partir de certaines plantes panachées, comme par exemple Sansevieria trifasciata ‘Laurentii’ (photo ci-dessus) ou S. trifasciata ‘Bantel’s Sensation’, les plantules produites seront entièrement vertes, sans la moindre panachure. C’est que ces plantes sont des chimères, combinant deux sortes de tissus dans une même plante, et que seuls les tissus chlorophylliens (les parties vertes) ont la capacité de produire une plantule.

Exemples de plantes qui se multiplient par boutures de feuille

Asplenium bulbifère (Asplenium bulbiferum)
Bégonia rhizomateux (Begonia spp.)
Bégonia rex (Begonia rex)
Cotylédon (Cotyledon spp.)
Echevéria (Echeveria spp.)
Faux zamier (Zamioculcas zamiifolia)
Gloxinia (Sinningia speciosa)
Grassette (Pinguicula spp.)
Jade (Crassula spp.)
Kalanchoé (Kalanchoe spp.)
Papyrus d’intérieur (Cyperus alternifolius)
Péperomia (Peperomia spp.)
Sansevière ou langue de belle-mère (Sansevieria trifasciata)
Sinningia miniature (Sinningia cvs)
Streptocarpus (Streptocarpus spp.)
Tolmiéa (Tolmiea menziesii)
Violette africaine (Saintpaulia spp.)

Publicités

2 réflexions sur “C’est la saison des boutures de feuille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s