Comment laver un pot… en toute vitesse

Par défaut

20150216CAvec la saison des semis et des boutures qui commence en douceur et qui s’accélérera au cours des mois à venir, il vaut la peine de vérifier l’état de votre stock de pots. Si vous êtes comme moi, vous avez une bonne réserve de pots, alvéoles («six packs») et de plateaux récupérés de vos sessions de jardinage des années précédentes. Ces pots peuvent presque toujours servir au moins une autre fois et probablement plusieurs fois. C’est une question d’économie d’un côté et de respect de l’environnement de l’autre. Oui, la plupart des pots sont faits d’un plastique qui peut être recyclé par les spécialistes, mais il est encore plus respectueux de l’environnement de les réutiliser.

Mais il faut bien les nettoyer avant de les réutiliser, question d’éliminer les microbes qui peuvent être présents sur la paroi des pots sales, car quand on fait des semis ou des boutures, il faut un milieu initial le plus stérile possible.

20150216ALe plus évident est de tout simplement de les laver à la main avec de l’eau assez chaude et du savon. S’ils sont croûtés de calcaire (dépôt blanc ou jaunâtre qui se forme sur la paroi), vous pouvez les faire tremper dans l’eau additionnée de vinaigre 24 heures avant de les laver: le vinaigre (acide) fera ramollir le calcaire (alcalin) et alors il sera plus facile à enlever.

Mais lavez des pots un par un prend du temps. N’existerait-t-il pas un moyen pour les laver rapidement et avec moins d’efforts? C’est la question que je me suis posé… il y a environ 30 ans.

20150216BÀ l’époque, mon épouse évoquait l’idée d’acheter un lave-vaisselle. Avec deux parents qui travaillaient à temps plein et trois enfants à la maison, ça permettrait de gagner beaucoup de temps. Je me suis objecté, toutefois. Avec trois enfants, justement, je prétendais qu’on avait une abondante main-d’œuvre bon marché pour s’occuper de la tâche. Pourquoi alors tant dépenser pour un lave-vaisselle? Je me suis donc opposé à l’idée d’une telle dépense et, pour quelque temps, nous n’en avons plus parlé.

Mais je me suis mis à penser. Un lave-vaisselle ne pourrait-il pas aussi servir à laver des pots? J’avais accumulé un tas impressionnant de pots sales et hésitais à embarquer dans leur lavage à la main. Plus que j’y pensais, plus que ça me paraissait logique. Donc, un jour, à la grande surprise de ma dulcinée, j’ai annoncé qu’elle avait bien raison, qu’il nous fallait un lave-vaisselle. Il fut alors acheté et installé.

Je soupçonnais toutefois que mon épouse s’objecterait à l’idée que je mette des pots couverts de terre et qui sait de quelles autres saletés dans un objet conçu pour laver de la vaisselle de table. J’ai donc attendu qu’elle soit absente de l’appartement avant de remplir le lave-vaisselle de pots. J’ai mis le détersif habituel dans la machine et je l’ai démarré. Tout semblait bien aller au début. Ce n’est que vers la fin du cycle que j’ai remarqué une odeur de plastique brûlé envahir la cuisine. En ouvrant le lave-vaisselle, j’ai découvert à mon horreur que les plus petits des pots de plastique avaient été projetés un peu partout par les jets d’eau et que certains étaient tombés sur l’élément où ils fondaient doucement. Heureusement que j’ai pu remettre tout en ordre et aérer l’appartement avant que mon épouse ne revienne.

Quelle déception toutefois! Tout cet argent gaspillé sur un appareil qui ne remplissait même pas ses promesses! Et encore un gros tas de pots sales à laver. Que faire?

20150216EC’est là que je me suis mis à penser. Peut-être que la laveuse (lave-linge) pourrait faire l’affaire? Et nous en avions déjà une! Donc, lors d’une absence subséquente de mon épouse, j’ai rempli la cuve de ces mêmes petits pots qui ne tenaient pas en place dans le lave-vaisselle. J’y ai mis du savon à vaisselle et j’ai réglé le cycle à «doux». Eureka! Les pots en sont sortis en parfait état et super propres! Évidemment, j’ai vidé la laveuse et nettoyé le filtre, où il ne s’était accumulé que quelques brindilles et un peu de perlite, avant le retour de mon épouse.

Elle a fini par découvrir le subterfuge quelques années plus tard (merci, Raymond Bouliane, de lui avoir vendu la mèche!) et même par accepter l’inévitable: j’utilise toujours les deux appareils, le lave-vaisselle pour les pots de terre cuite et les pots de plastique de taille moyenne à grande et la laveuse pour les petits pots de plastique et les alvéoles. Mais j’attends toujours que mon épouse soit absente de la maison pour le faire, question de respecter la tradition.

Publicités

3 réflexions sur “Comment laver un pot… en toute vitesse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s