Catégories

Recherche

Les fluorescentes : l’éclairage supplémentaire idéal pour les plantes

Les lampes fluorescentes sont les lampes horticoles les plus faciles à utiliser pour les débutants et aussi les moins cher. Il suffit de suspendre une lampe fluorescente environ 15 à 30 cm au-dessus de l’endroit où vous voulez placer la plante et de l’allumer, voilà tout! Toute lampe fluorescente peut servir pour éclairer les plantes d’intérieur, mais l’idéal est d’acheter une lampe de 120 cm de longueur, à 2 tubes et «de type atelier». Pourquoi? D’abord, 120 cm est la longueur standard pour une lampe fluorescente. Ainsi la lampe coûtera moins cher et les tubes de remplacement seront aussi moins chers que même ceux des lampes plus courtes. Deuxièmement, pour une intensité suffisante pour la majorité des plantes, un seul tube est souvent insuffisant: 2 tubes côte à côte, c’est mieux. Enfin, par définition, une lampe de type atelier comprend un réflecteur qui dirige la lumière vers le bas et concentrent ainsi la lumière, au grand plaisir des plantes. Quant... Lire la suite >

Juste à temps pour la saison des semis !

Le livre Idées du jardinier paresseux: Semis, absent des tablettes depuis le printemps dernier, vient d’être réédité. C’est le guide le plus complet sur les semis (légumes, fines herbes, annuelles, vivaces, etc.) jamais publié au Québec et aussi le seul qui suggère des dates de semis en fonction de votre zone de rusticité. Disponible partout où on vend de bons livres. Les Semis du jardinier paresseux

Peut-on faire refleurir un narcisse Paperwhite ?

Serais-je capable de faire refleurir mes bulbes de Paper White l’an prochain. Ils viennent de finir de fleurir dans ma maison. Je pourrais les traiter comme mes amaryllis que je mets dehors l’été.                        Ginette Caron Société d’horticulture et d’écologie de St-Nicolas Noui. Tous les experts sont d’accord: vous ne pouvez pas récupérer un bulbe de narcisse Paper White (Narcissus papyraceus, anciennement N. tazetta) qui a été forcé (cultivé à l’intérieur en vue d’une floraison précoce). Ce narcisse est de climat méditerranéen, contrairement aux autres narcisses, et fleurit l’hiver plutôt qu’au printemps. Fleurir à l’intérieur le fatigue et il est impossible de le récupérer pour une autre floraison à l’intérieur. Si vous résidez dans les zones de rusticité 8 à 10, vous pouvez le planter à l’extérieur où il récupéra lentement et refleurira dans 2 ou 3 ans. Mais dans les régions plus froides, le seul choix est la poubelle (ou le... Lire la suite >

Venez visiter les jardins du Cœur d’Angleterre!

Voyage accompagné par Larry Hodgson Depuis plus de 25 ans, j’accompagne des voyages horticoles à travers la planète et pour moi l’Angleterre demeure, de loin, le pays des jardins. Elle mérite amplement sa réputation d’offrir la plus vaste sélection de jardins et les plus beaux jardins du monde. Dans le livre Les 1001 jardins qu’il faut voir avant de mourir, non moins que 247 jardins sont en Angleterre! Qu’attendez-vous pour ces magnifiques jardins de votre liste? Ce printemps, 16 au 26 mai 2015, soit la plus belle saison pour visiter les jardins anglais, j’accompagnerai un groupe de jardiniers passionnés à la découverte de plusieurs des jardins les plus réputés d’Angleterre, notamment ceux la région appelée Heart of England (le Cœur de l’Angleterre). Et vous pouvez faire partir du groupe! L’itinéraire comprend: Savill Garden: un jardin de boisés où chaque sentier vous fera découvrir des beautés insoupçonnées: primevères, pavots bleus, magnolias et bien plus encore. Et que dire de ses jardins thématiques et de sa... Lire la suite >

Un sentier de paillis

On n’y pense pas souvent, mais les paillis, comme le paillis de cèdre, le paillis forestier, paillis de bois raméal fragmenté ou le paillis d’aiguilles de pin, font d’excellents recouvrements pour un sentier. La démarche sera alors en toute douceur et ils étouffent les mauvaises herbes tout en laissant l’eau drainer vers le bas pour ne pas que vous marchiez dans la boue. Si jamais vous voyez que des mauvaises herbes commencent à germer, signe que le paillis devient trop mince, rajoutez en. Facile, n’est-ce pas?

Une visite au Huntington Garden

Oui, je suis encore à Pasadena (Californie), mais pas pour longtemps. Je prends l’avion demain pour Québec. Comme à l’habitude, j’ai profité d’un peu de temps aujourd’hui pour voir un beau jardin, cette fois-ci le Huntington Library, Art Collections and Botanical Gardens ou tout simplement Huntington Garden. C’est le jardin le plus réputé de la Californie et l’un des plus connus des États-Unis. Le Jardin se trouve à San Marino, tout près de Pasadena, et en banlieue de Los Angeles. C’est un vaste jardin de 45 hectares, réputé surtout pour sa collection de cactées et succulentes: la plus importante au monde! Et d’ailleurs ce jardin est splendide! Imaginez, des centaines de succulentes, pas juste placées au hasard, mais regroupées pour créer le plus bel effet possible: c’est à couper le souffle! Les aloès, tout en rouge, jaune et orange, étaient tous en fleurs lors de ma visite! Mais ce n’est pas tout. Il y a un superbe jardin chinois, vaste et varié…... Lire la suite >

Los Angeles County Arboretum

J’ai pu faire une visite assez rapide (trop rapide: environ 2 heures) du Los Angeles County Arboretum. Je l’avais déjà visité, mais il y a plus de 30 ans. Disons qu’il y a eu quelques changements! Le jardin se trouve à Arcadia, en banlieue de Los Angeles. Il y a plus de 50 hectares à visiter : apportez vos souliers de course! J’ai été impressionné par la beauté et l’entretien de ce vaste jardin, même en plein hiver. Il aurait pu être gris et terne, mais il était verdoyant et très fleuri. Et la température: un peu frais en partant de mon hôtel (il fallait un manteau de printemps), mais à mon arrivée au jardin vers 9h30, j’ai pu l’enlever: il faisait 21?C ! J’ai pu me rendre en autobus à partir de mon hôtel de Pasadena: 1,25$ seulement (quelle aubaine !). Avec l’attente pour l’autobus (environ 15 minutes de retard par rapport à l’horaire posté), il m’a fallu environ 1 heure pour... Lire la suite >

Recycler les déchets de table même l’hiver

L’hiver, le composteur extérieur est rarement accessible, couvert comme il est de neige… mais ce n’est pas une bonne excuse pour arrêter de recycler vos déchets de table! Installez plutôt un mélangeur culinaire sur le comptoir et placez vos déchets dedans à fur et à mesure. Quand le mélangeur est presque plein (au bout de deux à trois jours si vous faites le moindrement de la cuisine), ajoutez une tasse d’eau et partez-le. Vous en obtiendrez une «purée» que vous n’avez à verser dans un sac ou contenant de plastique et à congeler jusqu’au printemps… dehors, pas dans le congélateur! (Qui a assez de place dans son congélateur?) À la fonte des neiges, apportez votre purée à votre composteur extérieur et versez-la dedans: elle se décomposera très rapidement. Vous pouvez même verser le mélange directement sur le sol dans un potager ou plate-bande et ainsi faire du «compostage en surface».

Pot sans trou de drainage = cache-pot

Ne croyez pas le mythe populaire qui dit que, si vous avez un pot décoratif sans trou de drainage, vous pouvez remplir le fond de gravier pour assurer un bon drainage et alors y cultiver une plante. Il est très difficile d’assurer un arrosage adéquat dans un pot qui n’a pas de trou pour faire sortir le surplus d’eau: le terreau tend à rester toujours détrempé et alors les plantes finissent par pourrir. Mais vous pouvez utiliser un pot sans trou de drainage comme cache-pot. Autrement dit, vous placez un pot de culture (avec trou de drainage) dans le pot décoratif qui n’en a pas. Ainsi tout surplus d’eau se drainera du pot de culture jusqu’à dans le cache-pot d’où on peut le vidanger au besoin. Notez que beaucoup d’orchidées présentement vendus en jardinerie sont justement dans cultivées dans un pot troué placé dans un cache-pot: il faut alors toujours enlever le pot après un arrosage et vidanger le cache-pot…si... Lire la suite >

Pas de hamburger pour l’attrape-mouche

La dionée attrape-mouche (Dionaea muscipula) est une plante carnivore munie de petits pièges qui attrapent les insectes. Un mythe circule qui dit que, à défaut d’insectes pour la nourrir, on devait lui donner de petits morceaux de hamburger. Mais c’est bien un mythe! L’hamburger est trop gras et donnera une «indigestion» à la plante, menant possiblement à sa mort. Vous pouvez la nourrir avec une mouche ou un autre petit insecte, ou pas du tout, mais pas avec de la viande… ni avec de l’engrais, qui est toxique pour la dionée comme pour la plupart des plantes carnivores. Même si votre dionée ne reçoit jamais de «nourriture» de sa vie, elle peut quand même très bien pousser et survivre pendant plusieurs mois. La dionée, même si elle se vend partout comme plante d’intérieur, est plutôt mal adaptée à nos maisons. Après l’achat, enlevez le terrarium de plastique qui la recouvre; il sert à maintenir la plante en bon état pendant... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!